Partagez | 
 

 Kiss me, kill me | Alicia Sinclair [NC - 17]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Kiss me, kill me | Alicia Sinclair [NC - 17]   Dim 27 Sep - 16:22




Depuis des semaines Niels était sur une affaire, bientôt le Rabbit Hole pourrait compter une nouvelle recrue et lui une nouvelle pièce à sa collection, à force de discussions et d'ingénieuses manipulations il était une fois encore arrivée à ses fins. Convaincre les personnes n'était pas aussi dur au final, il suffisait de flatter quelque peu l'ego et ne faire que miroiter les avantages tandis que les inconvénients restaient confortablement dans l'ombre, ce qui l'était plus c'était de faire remplir les papiers et d'y voir une signature apposée au contrat qui le rendait ainsi valide. C'était toujours ce qui prenait le plus de temps, la personne au moment tant attendu avait parfois des doutes qu'il fallait rassurer de façon habile et le mieux pour ceci c'était d'avoir préalablement eu obtenu sa confiance, ce schéma quasi perpétuel s'était répété une fois de plus mais aujourd'hui ses efforts allaient enfin payer et il aurait sa récompense tant convoiter. Une petite marionnette avec laquelle jouer jusqu'à ce qu'elle perde de sa saveur, comme toujours de toute façon, c'était même bien plus savoureux à son goût que l'argent car il le disait si bien la vie était un jeu et il fallait organiser les pions de façon à le rendre encore plus intense. Niels aimait avoir une certaine forme de contrôle sur son monde, parce qu'il ne voulait plus le voir aussi chaotique qu'il avait pu être à une période et perdre une certaine forme d'indépendance qui lui avait manqué cruellement, il anticipait toutes les situations dans le moindre détail et imaginait toujours divers scénarios pour être préparé à la moindre éventualité même si des imprévus pouvaient bien arriver. Il construisait et détruisait selon son bon vouloir autour de lui, parfois par simple caprice de sa part histoire de rendre les choses bien plus amusantes et attrayantes, se sentant indéniablement maître parmi les pantins tout en se satisfaisant amplement d'avoir une telle influence sur autrui. Ceux qui disaient que le pouvoir n'était pas la chose la plus importante en ce monde n'étaient que des imbéciles, ceux qui façonnent sont ceux qui en possèdent justement le plus, il fallait le chérir et le cultiver alors que le reste n'était que du bonus voir même du secondaire sans valeur.

À la fin de l'après-midi il lui suffirait d'aller au Rabbit Hole, ayant donné rendez-vous à la personne plutôt en début de soirée pour passer l'ultime épreuve, mais pour l'heure Niels était occupé à la garderie avec les adorables petites têtes blondes. Étrange ? Complètement. Les gens étaient souvent surpris d'apprendre qu'il travaillait là aussi, tellement éloigné de l'autre univers où il bossait, mais pourtant il y trouvait un certain équilibre. Parce qu'il n'avait pas besoin de faire des pieds et des mains, les gamins étaient d'une facilité affligeante à convaincre et à vivre de manière globale, et surtout il n'y avait pas d'âge pour commencer à leur bourrer la tête pour en faire des potentiels alliés par la suite. Le futur se construit dès à présent. Même si avec un peu plus d'honnêteté il devrait bien avouer qu'il appréciait en toute simplicité, leur raconter des histoires et s'amuser sur tout un tas d'activités récréatives ou artistiques, c'était dans un sens revenir à ce qui est plus ou moins essentiel sans vraiment d'effort. Niels avait une autorité dessus qui lui donnait l'impression d'un modèle réduit de sa vie, ou du moins de l'objectif qu'il devait attendre à force d'opérer ainsi dans l'ombre, lui offrant un certain sentiment de supériorité non négligeable ou des actions ne pouvaient avoir lieu sans son approbation. Comme quoi tout tournait toujours autour du contrôle avec lui, loin de se douter que ceci était dû à sa véritable nature de marionnettiste qui tire les ficelles, mais à partir de l'instant que c'était bien lui qui l'avait il n'avait rien à redire. La journée se termina sans embûche, pas vraiment qu'il y avait une raison pour en avoir une non plus, il regagnait la liberté de pouvoir aller où bon lui semble et sa destination était sans surprise le bar le plus réputé de la ville – peut-être le seul aussi. Sourire chaleureux et bienveillant affiché, saluant de la tête quelques connaissances au passage, ses pas l'emmenèrent directement vers le bureau du patron sans vraiment se préoccuper du reste. Après avoir frappé il entra comme à son habitude toujours si avenant, se disant qu'il était en avance a priori vu qu'il était seul, jusqu'à déchanter à chaque petit mot qu'il pouvait entendre.

« Si tu viens pour le contrat c'est déjà fini. La demoiselle a signé les papiers ne t'en fait pas, tout est en ordre, on est venue tout m'apporter il y a dix minutes si tu veux jeter un coup d’œil. »

Niels avait beau sourire intérieurement il hurlait, ce qu'il avait mis tant de temps à mettre en moins était en train de s'effriter dans ses mains, prenant donc en main les papiers tout en les parcourant en essayant de garder son calme. Il se figea sur place à la lecture d'un nom, comme si son parfait petit monde était en train de s'écrouler à cause de cette simple mention, reposant avec douceur le contrat sur le bureau et saluer l'air de rien son patron avant de sortir d'ici et fermer la porte. Putain ! Il avait envie de meurtre au premier degré, de prendre un des couteaux derrière le bar et de venir l'enfoncer en profondeur dans la chaire de son ennemie, aveuglé par la haine et la colère qui se faisaient hautement ressentir à cet instant. Il n'allait pas laisser passer ça, il ne pouvait pas laisser passer ça, il était hors de question qui laisse passer une telle chose sans réagir une seule seconde. Avançant vers la salle commune son regard scruta méticuleusement la pièce, cherchant la personne des yeux pour venir s'expliquer avec elle, il n'était pas stupide et savait pertinemment qu'elle serait là à attendre pour le simple plaisir de le voir enrager. C'était toujours comme ça. Qu'une autre personne lui fasse ce coup peut-être que Niels aurait réussi à se calmer, la vengeance chez lui était d'ordinaire un repas qui se mangeait froid mais qui cassait aussi bien les dents, mais là c'était différent car depuis le début il avait la sensation d'avoir fait une mauvaise manœuvre dans ses choix. Lui, qui se disait grand manipulateur de génie, c'était fait avoir comme un simple débutant et le goût était plus qu'amer. Avançant en de grandes enjambées, n'ayant que faire si on pouvait bien le saluer ou quoi d'autre, rien ne pourrait l'arrêter désormais et le reste du spectacle ne serait pas beau à voir. Arrivant à son niveau il lui attrapa le poignet et la tira sans préavis, la forçant donc à le suivre en ayant que faire si elle était en train de boire ou il ne savait quoi, l'amenant jusqu'aux vestiaires du Rabbit Hole pour pouvoir s'expliquer à l’abri du regard. Sans ménagement il la poussa dans la pièce avant de claquer la porte derrière lui, allumant la lumière pour y voir plus clair, aucun mot ne pouvait exprimer l'état d'énervement dans lequel il était.

« C'était mon contrat ! Tu le savais très bien ! Comment as-tu osé ?! Je sais pas ce qui me retient de t'étriper sur-le-champ, donnes moi une seule raison de ne pas le faire sinon je peux te garantir que tu ne sors pas de cette pièce vivante ! »

Marchant quelque peu tout en la fixant, son poing frappa avec violence l'une des cloisons de la pièce, avant d'approcher d'elle. Il était à deux doigts de lui en coller une.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima


Dernière édition par Niels Mørck le Sam 10 Oct - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Kiss me, kill me | Alicia Sinclair [NC - 17]   Mer 30 Sep - 11:18

Kiss me, Kill me
 

La fin d’après-midi sonna et avec elle, l’arrivée de Niels. Alicia, qui guettait l’air de rien l’arrivée de son rival, eut un sourire narquois en le voyant aussi guilleret. L’homme était certain de venir pour faire signer un contrat durement gagné à une jeune femme d’elle ne savait plus où. Bref, il pensait vaincre après de longues séances de manipulation, de flattage d’ego et de petites menaces voilées. Quelle ne serait pas sa surprise quand le blondinet se rendrait compte que le contrat était déjà signé et qu’il ne toucherait rien sur cette affaire… Car elle était passée avant lui.

La rivalité qui la liait à Niels datait de l’origine de leur relation. C’était lui qui l’avait fait engagée comme guitariste et chanteuse pour le Rabbit Hole, bar à la réputation un peu douteuse. Alicia avait très vite compris à l’époque que l’homme allait vouloir quelque chose en échange de cette faveur immense qui lui faisait. Seulement, la jeune femme n’était reconnaissante de rien et de personne. Le blond avait donc subi une lourde déconvenue cette fois-là. Et toutes celles qui suivirent où c’était à la chanteuse que l’on s’adressait pour faire certaines missions et pas à lui…

Depuis qu’il avait appris le rôle important qu’elle avait dans la hiérarchie de leur petite entreprise, Niels était fou de rage. Il n’était pas rare de les voir s’engueuler et être à la limite de s’étriper mutuellement… Mais ce que personne ne savait, c’était que lorsque la colère était trop forte, ils décompressaient en couchant ensemble. Un moyen efficace pour éviter qu’ils ne s’entretuent. La sensation d’être observée l’arracha à ses souvenirs et elle sourit à l’homme en face d’elle, qui souhaitait la débaucher pour la faire devenir célèbre. Autant dire qu’Alicia n’écoutait que d’une oreille, attendant avec impatience l’affrontement inévitable. Aussi ne fut-elle pas surprise quand Niels l’attrapa par le bras et l’entraîna dans les vestiaires où ils seraient tranquilles pour s’engueuler. Les bras croisés sur sa poitrine, elle l’écoutait vociférer en souriant. Même le coup qu’il donna dans un mur et l’attitude menaçante qu’il prit en s’approchant d’elle ne lui fit pas perdre son sourire.

- Oui c’était ton contrat et donc ? J’ai été plus rapide que toi, accepte-le Niels, sinon, tu vas avoir des ulcères… Lâcha-t-elle avec moquerie. Tu sais aussi bien que moi que ce n’est pas le premier contrat que je te vole et ce ne sera sans doute pas le dernier. Est-ce de ma faute si tu n’as jamais réussi à me piquer un contrat ? Demanda-t-elle sèchement. Oh, au fait, toi et moi savons très bien pourquoi tu ne risques pas d’essayer de me cogner : je te briserais la main en moins d’une minute si tu essayais. Dit-elle platement, avec calme et froideur.

Fille d’un ancien SEAL, Alicia avait appris de son père les techniques de combat de ce corps d’élite de l’armée. Autant dire qu’elle était bien préparée à affronter un homme comme Niels, qui ne se battait que sous le coup de la colère. De toute façon, ce n’était pas la première fois qu’ils s’affrontaient ainsi… Sans doute que le blond finirait par se calmer. Quoi que… La blonde avait presque envie de devoir le calmer elle-même !

Emi Burton


Dernière édition par Alicia Sinclair le Dim 11 Oct - 13:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Kiss me, kill me | Alicia Sinclair [NC - 17]   Lun 5 Oct - 17:39




Honnêtement Niels n'aurait aucun remords à porter la main sur elle, qu'elle soit une femme n'y changeait absolument rien et dans un sens c'était aussi ça la parité à ses yeux, même s'il n'avait pas combattu depuis longtemps au point d'en être rouillé il savait à quel point un tel geste lui ferait un bien fou. La colère rendait aveugle et il en était le parfait exemple à cet instant, il avait une telle haine à son égard qui ne demandait qu'à exploser, lui qui mettait tout en œuvre pour garder le moindre petit contrôle sur tout le perdait totalement avec cet excès de fureur grondant à l'intérieur. Il détestait Alicia plus que tout. Il la haïssait même. Encore plus en l'entendant parlementer, avec cette voix qui l'irritait un peu plus à chaque syllabe prononcée, lui donnant l'envie presque irrésistible de lui arracher les cordes vocales pour en faire des cordes de violon et jouer avec comme un diable. Pourquoi ne fait-il rien de concret ? Il avait beau s'énerver au possible, vociférer autant qu'il était possible de le faire, pourtant il ne passait jamais à l'action comme à cet instant. Il pouvait lui en mettre une, c'était un geste d'une simplicité presque enfantine, mais sa main restait en suspend comme le glas prêt à tomber mais qui au final ne s’abattait jamais. Ce n'était pas vraiment la menace du cassage de main qui le retenait, même si l'idée d'être manchot en plus des jambes était peu réjouissante, c'était quelque chose d'autre qui le rendait parfois juste fou à savoir la blonde en elle-même. Pour quelqu'un comme Niels la jeune femme apparaissait comme une œuvre d'art intrigante, c'était difficile même pour lui de l'expliquer, mais jamais il n'avouerait une telle chose et il préférait bien plus perdre la langue que devoir en parler. L'aura qu'elle dégageait, si ténébreuse et mystérieuse au point d'en être envoûtant, c'était une magnificence qu'il ne pouvait décrire. Ajouté à ceci des petits détails, comme ses lèvres si tentatrices et si détestables à la fois, un tout qui l'immunisait de sa colère vengeresse d'une certaine manière. On ne détruit pas une pièce de collection, même dans un mauvais jour, et pour quelqu'un comme le marionnettiste l'art était un sujet avec lequel on ne peut plaisanter et faire n'importe quoi.

« Tu te crois maline en plus ?! Je peux te garantir que c'est la dernière fois que tu me fais un tel coup, il n'y aura pas d'autres avertissements Alicia alors écoutes bien ce que je vais te dire. Tu ne touches plus à mes contrats ! Je ne prête pas mes jouets aussi facilement, alors tu vas bien enregistrer ça dans ta cervelle : si j'apprends que tu te permets encore de toucher à ce qui m'appartient je vais faire de ta vie un enfer. Tu ne sais pas de quoi je suis capable. Quant à tes provocations il en faut plus pour m'en dissuader, je n'aurais aucune pitié à retirer par la force ce sourire de ton petit minois. »

À croire qu'entre eux il n'y avait rien d'autre que des menaces, sans que personne n'agisse vraiment, cependant d'une certaine manière c'était vrai. Même lorsque la situation entre eux venait à déraper, peut-être même bien plus que Niels voulait bien croire, c'était une façon pour eux de passer les nerfs sur quelque chose. Ou quelqu'un dans ce cas-ci. La première fois il n'avait pas tout compris sur comment ils étaient passé à une dispute à cette situation, c'était presque un instinct primaire et animal qui avait pris le dessus, au point que désormais c'était avec le temps devenu une habitude à la longue. C'était la manipulation à son point le plus culminant, ou du moins sous une tout autre forme, car au final Alicia arrivait ainsi à lui faire oublier durant un temps la rancune qu'il pouvait avoir à son égard. Il détestait ça. Être quelque part aussi docile, mettre sa colère pour elle de côté et revenir à la normale, avant que le schéma se répète presque en boucle. Parfois il soupçonnait presque son subconscient de vouloir provoquer une situation de crise entre eux, de s'emporter sur des petites choses qui normalement ne l'irritait nullement, tout ça pour un loisir personnel et pour qu'ils se retrouvent comme maintenant. Cependant ce n'était pas de l'amour ça il en était convaincu, ce sentiment abject n'était qu'une maladie qui lui donnait envie de vomir, juste une sorte de désir assez inavouable. Alicia était la pièce d'art qu'il ne se lassait aucunement de découvrir un peu plus à chaque rencontre, tout en étant à la fois aussi bien fasciné que dégoûté en la voyant, dont certaines facettes étaient plus séduisantes que d'autres. Il en voulait plus, toujours plus, en sachant qu'un jour ou l'autre il s'en lasserait comme le reste et qu'il aurait alors le loisir de la briser selon son bon vouloir. Elle était un amusement qui durait plus longtemps, en comparaison aux autres en tout cas c'était certain, et que son côté légèrement exceptionnel n'était que des paillettes aux yeux qui n'allait pas durer.

« Je te déteste tellement. Je rêve du jour où je te ferais tomber de ton petit piédestal, tu te crois tellement en sécurité dessus mais tu te trompes, et je pourrais admirer à loisir le désespoir dans tes yeux. »

Approchant un peu plus d'Alicia il ne lui laissait plus l'opportunité de partir, elle devait rester ici jusqu'à ce qu'il décide du contraire en tout cas, alors qu'il venait poser ses paumes de main contre le mur pour faire en quelque sorte barrière avec ses bras. Niels se trouvait ainsi à quelques centimètres de la blonde, d'un calme olympique extérieur retrouvé alors qu'en réalité il bouillait intérieure, plantant ses yeux dans les siens alors qu'il profitait d'être le plus grand pour la dominer. C'était le moment où la tension était à paroxysme, restant ainsi immobile dans un silence de mort pour sa part, où il imaginait toutes les situations possibles toujours dans son esprit de vouloir tout contrôler et de tout anticiper. Doucement il décolla l'une de ses mains, sans rompre le contact visuel avec elle, alors qu'il vient ainsi positionner sa main autour du cou de la blonde. Il serra sa prise, abordant un sourire satisfait, à cet instant il aurait été tellement facile de l'étrangler. Mais il ne faisait rien de tel. Sa prise était là pour la maintenir en place, il ne la privait par d'air même si ce n'était pas l'envie qui lui manquait, avant de venir lui pencher légèrement le cou et de déposer ses lèvres contre la peau de sa rivale. Il lui en voulait autant qu'il s'en voulait, se montrer d'une telle faiblesse le rendait malade, il lui arrivait dans de rares cas de craquer et de ne pas avoir l'infime patience d'obtenir ce qu'il voulait or avec Alicia c'était trop fréquent à son goût. Remontant délicatement jusqu'à attendre le lobe des oreilles, connu pour être un parfait centre érogène, le constat qu'il se faisait quant au fait qu'il avait peu de volonté face à elle le fit s'arrêter. Il ne devait pas être faible. Reculant d'un ou deux pas, fixant glacialement la blonde qui le mettait dans cet état, il s'essuyait en même temps la bouche du revers de la main pour tenter d'enlever ce goût bien trop exquis.

« Tu n'es qu'une sale sorcière... »

Elle devait lui avoir jeté un sort, une chose qui pourrait s'apparenter, mais cette fois il ne se ferait pas avoir aussi aisément il en était hors de question.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Kiss me, kill me | Alicia Sinclair [NC - 17]   Mer 7 Oct - 11:49

Kiss me, Kill me
 

La jeune femme riait sous cape, ravie de voir que Niels s’emportait ainsi pour un malheureux contrat. Juteux, certes, mais ce n’était jamais qu’un contrat et il en aurait des dizaines d’autres. Elle adorait le rendre dingue et le faire sortir de ses gongs comme aujourd’hui. Cela se terminait souvent par une partie de sexe intense, qui ravissait la blonde. Coucher avec son pire ennemi… On aurait pu croire que cela la gênait, mais ce n’était pas le cas. Pour la simple et bonne raison que c’était le blond qui s’en voulait et qui lui tenait rancune ensuite de l’avoir fait céder. Lui se culpabilisait et elle, elle satisfaisait les besoins de son corps et de son esprit dans le même temps. Car elle gagnait. Et cela rendait Niels complètement cinglé.

- Oh, tu n’es pas partageur ? Je n’avais pas remarqué ! Répondit-elle avec une mine innocente. Tu ne sais pas ce qu’est l’enfer Niels… Et je te retourne le compliment, tu ne sais pas non plus de quoi je suis capable… Dit-elle plus sérieuse d’un coup. Fais-le. Le provoqua-t-elle avec une lueur de défi dans le regard. Nous verrons bien qui de nous deux tient ses promesses…

Alicia reconnut la lueur dans le regard de Niels alors qu’elle le défiait encore, le menant toujours là où elle le souhaitait. Il allait bientôt craquer et il le savait parfaitement. Ce qui le rendait amer, parce qu’il n’arrivait pas à s’empêcher d’agir. La chanteuse prenait toujours un malin plaisir à suivre ce combat interne entre sa raison et son instinct. Ils ne s’aimaient, pas, c’était même tout le contraire, mais ces moments où ils perdaient le contrôle d’eux-mêmes et luttaient d’une façon bien plus charnelle étaient là, bien présents, les liant l’un à l’autre, malgré toute la haine qu’ils pouvaient ressentir l’un pour l’autre.

- Je t’emporterais dans ma chute… Tu n’auras pas l’occasion de te réjouir longtemps… Répondit-elle doucement, certaine de son fait.

Elle le laissa approcher un peu plus et même la bloquer entre ses bras qui étaient de chaque côté de sa tête. Alicia ne broncha pas quand il passa une main autour de son cou, seul son pouls s’emballa. L’adrénaline et l’excitation montaient, sans qu’elle ne puisse s’en empêcher, comme à chaque fois qu’ils se retrouvaient dans cette situation. Quand il posa ses lèvres sur son cou, la jeune femme ne put que fermer les yeux et profiter de l’instant. Elle frissonna quand il atteignit le lobe de son oreille. La blonde avait encore les yeux fermés quand il se dégagea et la traita de sorcière. Un sourire apparut sur les lèvres de la chanteuse et elle l’attrapa, avant d’inverser leur position. Niels était à présent contre le mur et c’était elle qui le bloquait cette fois.

- Peut-être que j’en suis une… Mais n’oublie jamais que tu es un démon et que les démons sont des tentateurs. Ce n’est pas de ma faute si j’aime te mettre en rogne en te piquant des contrats… Ou en faisant ça… Murmura-t-elle à son oreille avant de mordiller celle-ci.

Alicia laissa ses lèvres descendre le long de la nuque du blond et quand elle atteignit sa mâchoire, elle le mordilla légèrement, se réjouissant d’entendre la respiration de sa Némésis s’accélérer. Elle n’était pas la seule à être dans un sacré état, quoi qu’il puisse dire ou inventer pour se donner bonne conscience… Il la désirait tout comme elle le désirait et même si aucun des deux ne le reconnaîtrait jamais, ils aimaient leurs duels et ce qui les suivaient ensuite…

Emi Burton


Dernière édition par Alicia Sinclair le Dim 11 Oct - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Kiss me, kill me | Alicia Sinclair [NC - 17]   Sam 10 Oct - 20:35




Personne ne lui disait ce qu'il devait faire, personne n'avait le droit de le soumettre, Niels se définissait comme un esprit libre et indomptable que rien ni personne ne pouvait faire plier. Il se voulait indépendant au possible, surtout d'autrui et du monde, de ne pas avoir besoin du monde mais que le monde ait besoin de lui pour pouvoir obtenir ce que bon lui semble et en évitant ainsi de devoir donner en retour. Mais Alicia avait le don magistral de briser ses convictions, comme celui de le mettre dans une rage sans pareille qu'il n'arrivait pas toujours à contrôler, c'était pour cette raison qu'il la comparait à une sorte de sorcière qui s'arrangeait pour qu'il ne soit plus totalement lui-même. C'est pour ça qu'une part de lui voulait la détruire, la voir souffrir pour sa plus grande joie personnelle et dans son besoin de voir le monde à genoux, et qu'importe si elle l'entraînait par la suite dans sa chute du moment qu'il voyait le spectacle. Lui s'était cassé une fois et il n'avait nullement peur de l'être à nouveau, il s'était relevé avec grandes difficultés mais surtout bien mieux armé et peut-être un poil dérangé, encore moins s'il voyait son adversaire l'être tout autant car de son côté il était sûr qu'une fois encore il pourrait renaître en quelque sorte. Cependant à l'heure actuelle c'était lui qui était eut mauvaise posture, ayant la folle idée de baisser sa garde à peine une fraction de seconde et il se retrouvait contre le mur avec la blonde pour lui barrer le passage, essayant de feindre une parfaite ignorance à son encontre en regardant les manteaux accrochés à sa droite. Sa haine pour elle ne faisait que croître, surtout en entendant les paroles de la jeune femme, tout en étant paradoxalement lié à son désir de prendre du bon temps de manière bestiale dans les vestiaires du Rabbit Hole. Ce ne serait pas la première fois. Niels se mordait intérieurement la langue, il serrait tellement fort qu'il pouvait sentir le goût de fer qui commençait à prendre place dans sa bouche, encore plus en sentant ses si délicates lèvres se poser ainsi sur sa peau et parfois même la légère douleur des dents de sa rivale. Si l'idée même d'embrasser pouvait lui paraître absolument abjecte, trouvant ceci sans doute trop niais et enclin à propager des sentiments qui lui donnaient la nausée, ceux-ci étaient tellement dénué d'amour mais plus d'un désir ardant qu'ils en devenaient une sorte de torture qui craquelait ses convictions l'une après l'autre.

« Oh chéri je sais que je suis pour toi un fruit défendu dans lequel tu aimes planter tes crocs, comme tu le dis si bien je suis un tentateur, mais ne crois pas que je vais plier facilement... Et tu sais qu'attiser ma colère est une très mauvaise idée, j'ai peut-être l'air gentil comme ça mais nous savons tous deux de quoi l'autre est capable Alicia. Alors ne croit pas t'en tirer à si bon compte ! »

Venant poser ses mains sur les épaules de la blonde il mit de la distance entre eux, l'éloignant ainsi de lui au lieu de l'avoir collé, la fixant droit dans les yeux presque hargneux. La vie était un jeu. C'était sa divise première, rien n'est vrai et tout est permis après tout, Niels cherchait d'ailleurs constamment des jouets avec lesquels s'amuser or il faisait désormais le constat qu'il avait cruellement mal assuré ses arrières et était devenu d'Alicia en quelque sorte. Elle savait comment l'énerver, engendrer une certaine mécanique avec lui, et ce n'était pas vraiment pour lui plaire pour sa part. Et pourtant. Il avait beau faire des pieds et des mains pour ne plier, ne pas lui donner une certaine satisfaction, il n'y arrivait pas. L'idée d'avoir trouvé une sorte de partenaire à sa hauteur pour jouer l'enchantait au possible, ça rendait toujours la situation plus délectable et ayant un attrait tout autre pour la partie, c'était un adversaire qu'on adorait par-dessus tout détester et à qui on ne pourrait jamais avouer à quel point il rend la chose si amusante car c'était impossible. Il comprenait tout ceci mais il ne voulait aucunement l'accepter, c'était peut-être donner raison à Alicia dans un sens et ça il le refusait, préférant prétendre à de la haine pure qu'un peu plus subtile. La fixant sans rien dire, sentant l’adrénaline monter à un cran au-dessus à chaque instant qui était un véritable supplice, en réalité il ne fallut pas moins de dix secondes à Niels pour craquer. Avançant rapidement il vient lui attraper le visage pour l'embrasser avec toute la rancune qu'il pouvait avoir pour elle, lui transmettre aussi tout le désir qu'il pouvait ressentir provoqué par toute la tension qui pouvait bien exister entre eux, ce n'était pas un message d'amour mais bien la transmission de tout l'énervement qu'il pouvait avoir à son égard mais si la manière était assez particulière il fallait bien en convenir. Il vient rompre le contact entre leurs lèvres, reprenant ainsi son souffle, plongeant de nouveau son regard dans le sien avant de commencer à sourire alors que la proximité n'avait jamais été aussi forte en ce début d'altercation.

« En fait, tu ne dois pas être une sorcière. Tu es la déesse du chaos et de la discorde ! »


L'idée n'en était que plus savoureuse, ce qui pourrait presque faire sens en observant la manière dont elle appuyait sur ses points faibles, ce qui aurait pu expliquer pourquoi il avait aussi une certaine admiration pour son travail comme manipulatrice. À peine avait-il chuchoté ses mots qu'il revient l'embrasser de nouveau, peut-être même qu'il avait essayé de la mordre en passant ou peut-être que c'était elle il ne savait plus trop tant une certaine ivresse était présente, laisser ses mains parcourir les courbes de la blonde qu'il aurait pu retracer les yeux fermés. Niels retira bien vite le sweat que portait la blonde, pestant quelque peu sur le fait que ceci était une perte de temps inutile, avant de le balancer il ne sait où alors qu'il retirait par la suite sa veste. Il reprit les baisers torrides avant de pouvoir passer à une autre couche de vêtements, un problème de la civilisation moderne, qu'ils soient aussi bien sur les lèvres autre part alors que ses caresses descendaient le long du dos. Gênait par le débarquer qu'elle portait, l'empêchant ainsi de parcourir convenablement ses épaules où il était occupé à mordiller sans mal chaque parcelle de peau découverte, redécouvrir à chaque fois le corps de ce qui était presque à ses yeux une sorte d’œuvre d'art lui offraient toujours autant de frissons. Il recula quelque peu, dans un sens à contre cœur, offrant juste assez d'espace pour que sa part il puisse retirer son t-shirt gris et elle son haut. Il prit juste un instant pour regarder de haut en bas, son pouls augmentant inexorablement au moindre détail visible comme par exemple un simple grain de beauté, réduisant à nouveau la faible distance qui les séparait pour la soulever en lui agrippant le haut des cuisses tout en la plaquant contre le mur et pouvant avoir ainsi à loisir embrasser son cou avant de descendre petit à petit vers la poitrine encore retenue par le soutien-gorge. Il tira sur les bretelles avec ses dents, parfois il n'y avait pas besoin de mots pour exprimer ce que l'on voulait, son sourire s'élargissant un peu plus alors qu'il venait la regarder dans les yeux avec le tissu dans la bouche.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Kiss me, kill me | Alicia Sinclair [NC - 17]   Lun 12 Oct - 17:23

Kiss me, Kill me
 

Niels s’était mis des idées en tête. Il se croyait plus fort, plus malin qu’elle… Mais Alicia avait appris depuis longtemps à ne pas compter sur ses seules capacités et avait monté un petit réseau qui tournait autour d’elle. Si les choses devaient mal se passer, le blond en subirait les répercussions, sans même que la blonde n’ait à lever le petit doigt. La chanteuse jouait avec les gens, comme avec des marionnettes, prenant parfois exemple sur Niels qui aurait pu être marionnettiste tant il était brillant par moment. Bien évidemment, jamais elle n’irait lui révéler un truc pareil, mais en son for intérieur, la jeune femme était bien obligée de le reconnaître, même si cela l’agaçait à chaque fois.

De même qu’elle était bien obligée qu’elle ne connaissait pas son passé non plus… Il y avait pas mal d’inconnues dans l’équation qui résumait leur relation. Cela penchait d’un côté puis de l’autre, sans cesse… À part lorsqu’ils se retrouvaient, dans ces moments où ils perdaient tous les deux la tête et qu’ils finissaient par régler leur différend de l’instant en couchant ensemble. Ces petites intercades aux principes qu’ils s’étaient tous les deux fixés étaient d’autant plus savoureuses qu’elles exprimaient leur désir le plus intense, le pus secret. Dans de rares moments, Alicia regrettait de ne pas pouvoir être épaulé dans ses coups. Alors son esprit vagabondait vers Niels et elle reconnaissait en lui un possible appui. Seulement, elle ne lui faisait absolument pas confiance et le détestait, aussi cette solution ne verrait jamais le jour. Ce qui n’était pas plus mal.

- La réciproque est si vraie… Dit-elle doucement. Nous pouvons nous détruire et nous emporter l’un et l’autre dans notre chute… Seulement, si tu es le fruit défendu qui m’obsède, sache que je suis le poison qui n’a de cesse de se répandre dans tes veines… Lui susurra-t-elle à l’oreille.

Alicia s’était beaucoup amusée à embrasser Niels, à le mordiller… Bordel, cela avait même fait monter son excitation d’un cran ! Mais quand il mit ses mains sur ses épaules pour la faire reculer, une petite moue déçue naquit sur les lèvres de la blonde. Ainsi, il ne voulait pas jouer… Peut-être l’avait-elle réellement mis en colère cette fois. Quoi que… Elle pourrait toujours faire bien pire que cela. Ce n’était qu’un avant-goût de ce qu’elle était capable de faire. Niels le découvrirait peut-être un jour… Mais cela serait alors le dernier du blond. Heureusement pour elle, il lui attrapa vivement le visage et l’embrassa avec fougue. Ce baiser la distrayait de ses pensées moroses et elle réagit vivement en y mettant toute sa haine, sa colère… La jeune femme avait envie de mordre, de le marquer pour qu’il n’oublie jamais qu’elle était toute aussi dangereuse que lui et qu’elle ne se soumettait jamais, malgré les apparences.

- Hum, déesse… Ça me plait. Ronronna-t-elle avant qu’il ne rapproche de nouveau ses lèvres des siennes.

Cette fois, Alicia tenta de le mordre et se rata, ce qui l’agaça quelque peu. Ils s’embrassèrent, plein de désir et Niels finit même par lui enlever son sweat et le jeta quelque part dans la pièce tout en se débarrassant de sa propre veste. Ils auraient beau dire, mais une certaine urgence les prenait dès qu’ils commençaient à se toucher, que cela soit pour s’étriper ou pas. Le haut de chacun se retrouva bien vite au sol puis Niels l’agrippa par les cuisses, la souleva et la plaqua contre le mur. Un grognement de contentement lui échappa quand il fit glisser ses dents sur la bretelle de son soutien-gorge. Alicia n’avait jamais été très douce dans ses relations et n’aimait pas les mecs qui l’étaient. Heureusement, son blond manipulateur était aussi féroce qu’elle, ce qui rendait chaque affrontement si savoureux. Peu douce, la jeune femme se saisit du sous-vêtement et le balança au loin, tirant ensuite sur les cheveux du blond pour qu’elle puisse avoir accès à sa bouche. Elle l’embrassa avec force, lui mordilla la lèvre puis abandonna ses lèvres pour nicher sa tête contre son cou où elle fit une marque qui resterait pendant au moins deux jours.

- Et quand est-ce que tu vas passer aux choses sérieuses ? Chuchota-t-elle tout en se saisissant de cette raideur qu’elle sentait de temps en temps cogner contre sa féminité.

Alicia espérait bien le rendre encore plus cinglé, parce que c’était d’autant meilleur pour eux deux quand ils se lâchaient totalement.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Kiss me, kill me | Alicia Sinclair [NC - 17]   Dim 18 Oct - 16:09




Le désir montait toujours d'un cran, Niels était prêt à lui enlever de force ce qui restait de vêtements à Alicia avec ses dents s'il le fallait, ce qui était visible à la manière dont il trépignait d'une certaine forme d'impatience en s'attaquant de la sorte à cette bretelle de soutien-gorge qui n'avait rien demandé à personne. C'était tant insensé. Lorsqu'il se retrouvait dans cette situation il n'avait tant à aucun moment l'impression d'être lui-même, en prenant du recul c'était toujours aussi surprenant et à la fois abjecte d'observer leurs échanges, il était plus un animal qu'un homme parfois. Il serrait un peu plus sa prise sur ses cuisses, laissant quelque peu ses doigts voguer sur ce corps qui pouvait le rendre si fou, tout en ne la quittant nullement des yeux alors qu'il gardait son sourire joueur aux lèvres tout en libérant le tissu de son emprise. Il avait envie de jouer, d'entrer dans une sorte d'état de folie sans pareil, de profiter de certains plaisirs jusqu'à en être malade. La laissant retirer le haut il laissa parcourir son regard sur ce qui était sa pièce d'art, ce n'était pourtant pas la première fois mais à chaque fois il avait ce petit frisson d’adrénaline en plus, ne pouvant retenir un léger rire en se rendant compte qu'il venait intérieurement d'être un brin possessif en associant la blonde à un objet lui appartenant. Mais ce n'était pas faux. Dans ces instants si elle était son jouet et rien d'autre, ce qui lui évitait pour sa part d'avoir la nausée tant l'idée de l'amour était un sentiment une plus aberrante et abjecte qu'il puisse bien exister, et pour une fois il acceptait sans broncher d'en être un aussi tant qu'il pouvait obtenir ce qu'il voulait. Son petit rire presque moqueur se stoppa aussi net qu'elle lui attrapa les cheveux, il aurait presque plus feulé pour montrer son mécontentement, et répondit avec rage au baiser. La vérité ? Il adorait ça. La douleur c'était ce qui prouvait qu'ils étaient bien vivants, celle qui rappelait que le jeu était toujours en marche quoi qu'l arrive, et Niels appréciait autant faire souffrir les autres que parfois être malmené surtout lors de leurs ébats. Un petit brin de masochisme n'avait jamais fait de mal à personne, la laissant donc faire ce que bon lui semble sur son corps tout en venant protester pour la forme, la pressant sans doute un peu plus contre le mur alors qu'il perdait pied à chaque instant.

« Sérieuses... ? Pourquoi les choses devraient-elles être sérieuses ? Si c'était le cas toi et moi ne seraient même pas là et tu le sais très bien... »

Venant lui lécher la joue après lui avoir susurré cette simple phrase, lui aussi comptait bien l'énerver de son côté pour qu'un débordement arrive plus rapidement, cependant il devait bien reconnaître que Alicia le connaissait mieux qu'il ne la connaissait elle. Il ne pouvait attendre plus. Profitant de sa prise sur les cuisses de la chanteuse il lui dira violemment sur ce qui lui restait de vêtements, il n'allait pas attendre sagement qu'elle veuille bien faire elle-même glisser le peu de tissu, tout en la maintenant du mieux qu'il pouvait alors qu'il la laissait s'occuper de son cas. C'était devenu presque un rituel à force, Niels la déshabillait et elle en faisait de même pour lui, cependant ce n'était pas vraiment ce qui l'intéressait pour le moment. Sans autre forme de préliminaire, ou même attendant un signe de sa part, à l'instant où ils furent presque totalement dans le plus simple des apparats il pénétra en elle sans ménagement tout en lâchant un léger son plaintif de bien-être. Il entreprit un léger mouvement du bassin alors qu'il venait soulever quelque peu la blonde, pouvant ainsi avoir une meilleure emprise sur ses cuisses, avant de réellement commencer ce que tous deux attentaient avec trop d'impatience tandis que leurs chaires ne faisaient qu'une. Leurs bassins s'entrechoquaient à un rythme devenant de plus en plus régulier, retranscrivant une certaine bestialité et un fort appétit qui avait bien trop longtemps été contenu, alors qu'il cherchait en même temps à mordre la peau de son ennemie tout en cherchant ses lèvres qui pouvaient tant lui faire perdre la tête avant de venir lui embrasser le haut de la poitrine et descendre petit à petit vers l'un des tétons. Il passa d'abord la langue, sans arrêter le frottement opéré entre eux, jusqu'à venir lui mordiller sans vraiment de délicatesse. Il voulait lui faire mal à cet instant, car tout ce qui se passait à cet instant dans cette pièce n'était que l'expression physique d'une haine sans pareil, et sans doute qu'il aurait continué ainsi jusqu'au sang si ses mains n'exprimaient pas le besoin de vouloir parcourir cette peau qui lui donnait presque des frissons.

Jamais quelqu'un lui procurait autant de sensations aussi contradictoires, passant aussi bien par la colère la plus totale à un certain apaisement inexpliqué tout en ayant des envies de meurtre à la fois, qu'il n'avouerait pour rien au monde. Niels ne pouvait s'empêchait de geindre de plaisir passer un certain seuil de bien-être, alors qu'il venait et sortait d'Alicia dans une interaction qui lui offrait un plaisir inavouable, cependant soutenir ainsi sa partenaire pendant des ébats s’avérait bien peu pratique et plus fatigant à la longue que s'ils se seraient retrouvé dans un lit. Cherchant un moyen d'avoir une position moins contraignante pour lui il la souleva un peu plus, haletant quelque peu tout en priant qu'elle lui plante ses ongles dans la chair comme elle savait si bien le faire, l'opération périlleuse le fit reculer d'un ou deux pas avant de lui faire perdre l'équilibre. Était-ce l'une de ses jambes qui était responsable de ceci ? Il n'en savait rien et s'en fichait pas mal. Le résultat était qu'il venait de tomber lourdement par terre sur le dos, amortissant ainsi la chute la chanteuse, grognant de douleur avant d'afficher un sourire plus que satisfait. Au moins maintenant plus rien ne pourrait venir les retenir, leurs corps allaient pouvaient s'exprimer avec bien plus de liberté et de facilité, alors qu'il laissait remonter ses mains le long des fesses d'Alicia tout en l'embrassant avec une furiosité alors qu'il attrapa sans douceur l'arrière du cou de sa manipulatrice détestable pour la forcer à prolonger le baiser. Il aimait bien imposer, même si pour le coup il n'était pas sûr que ce soit vraiment le cas, avant de rompre le contact et la regardant amusé tout en laissant une main lui caresser le dos.

« Alors... ? On continue ou la déesse du chaos est déjà fatiguée... ? Montre-moi ta rage, je veux voir si ta haine est aussi forte que la mienne ! »

En disant ceci Niels vient mordre dans le vide, ceci n'était qu'un simple échauffement et il était loin d'être satisfait, voulant s'assurer aussi qu'Alicia ne s’attendrissait pas avec le temps sinon il lui faudrait trouver quelqu'un d'autre avec qui jouer.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima


Dernière édition par Niels Mørck le Ven 30 Oct - 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Kiss me, kill me | Alicia Sinclair [NC - 17]   Lun 26 Oct - 12:51

Kiss me, Kill me
 

Alicia gronda en l’entendant se moquer d’elle. La jeune femme aimait ce genre de petits intermèdes qu’ils avaient fréquemment entre deux disputes ces derniers temps… Mais surtout, elle appréciait le fait que c’était un peu rude, bref et rapide mais aussi étonnamment très intense. Alors lorsqu’il jouait comme là, même si cela l’amusait également, elle préférait le rappeler à ses devoirs… Leur relation était déjà assez compliquée ainsi, elle n’avait pas envie que des inepties telles la tendresse ou l’affection interviennent !

- Cesse de jouer Niels ! Siffla-t-elle, vaguement énervée.

Alicia n’était pas forcément patiente dans certaines situations et surtout pas quand elle avait envie de le sentir entrer rudement en elle. Un gémissement ravi lui échappa quand il lui arracha le reste de ses vêtements. Malgré les apparences, la blonde n’était pas fragile et appréciait qu’on la traite un peu rudement comme Niels savait si bien le faire. Ils travaillaient ensemble depuis quelques années mais ce n’était que depuis peu que la jeune femme se disait qu’il commençait à bien la connaître. Ou du moins, à bien connaître son corps pour pouvoir jouer avec…

Gourmande, Alicia lui retira rapidement le reste de ses vêtements, sans jamais avoir le droit de quitter la position dans laquelle il la maintenant. Les prothèses du blond, la jeune femme n’en avait que faire. Elle n’avait jamais été attiré par la beauté extérieur des gens, c’était plus les tréfonds de l’âme qui faisait qu’elle se liait plus ou moins avec quelqu’un. Et lui, c’était l’aimant auquel elle n’arrivait pas à résister. La blonde était une emmerdeuse de première et le savait parfaitement. Niels avait toujours été sa cible favorite pour la bonne raison qu’il était le seul à pouvoir se maintenir à son niveau… Les autres étaient d’une débilité, c’en était affligeant.

Quand enfin ils furent tous les deux nus, Niels ne perdit pas vraiment de temps et malmena légèrement ses cuisses pour qu’il puisse les lier l’un à l’autre dans l’acte le plus instinctif de tous les temps. Lorsqu’enfin il entra en elle, la blonde laissa échapper un gémissement de plaisir. La baise rude et durant laquelle il y avait lutte de pouvoir, c’était vraiment ce qu’elle préférait. La tendresse, elle la laissait volontiers aux autres. Tout ce qui l’intéressait là, c’était de prendre son pied et d’avoir une petite victoire sur le blondinet qui s’activait entre ses cuisses.

Elle grogna quand il se mit à mordiller durement son téton. Bordel, elle aurait mal demain, mais elle adorait ça ! Alicia planta ses ongles parfaitement manucurés dans le dos de Niels l’agrippant pour l’empêcher de partir, au cas où l’idée saugrenue de la laisser en plan puisse lui venir en tête. Et puis, elle adorait l’attraper de la sorte… Soudain, ils basculèrent dans le vide et Alicia se retrouva à califourchon sur son amant. L’angle plus important de la pénétration lui arracha un nouveau gémissement entre douleur et plaisir. Son corps eut besoin de quelques secondes pour s’adapter, mais heureusement qu’elle savait le faire rapidement, parce que déjà Niels reprenait ses mouvements, la forçait à rester là où il le souhaitait pour l’embrasser… Par vengeance, la blonde lui mordit plus ou moins franchement la lèvre, provoquant un petit saignement à celle-ci. Avec un sourire machiavélique, la jeune femme se mit à lécher la petite goutte de sang qui perla.

- Tu n’as pas idée… Lança-t-elle alors qu’elle attrapait Niels par les cheveux. Dans cette position, c’est moi qui mène, tu le sais n’est-ce pas… Dit-elle en jouant avec les muscles de son vagin pour enserrer le sexe de Niels toujours plongé en elle.

Puis s’amusant du regard chaviré qu’il eut, Alicia se leva légèrement, n’utilisant que ses genoux, jusqu’à laisser le bout du gland seulement en elle. Puis sans prévenir, elle se laissa retomber, s’empalant sur le sexe dressé de son pire ennemi. La jeune femme recommença ses mouvements un peu brutaux, sachant qu’il l’arrêterait si cela ne lui allait pas. En attendant, à le voir ainsi à sa merci, la blonde prenait un pied d’enfer !

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Kiss me, kill me | Alicia Sinclair [NC - 17]   Ven 30 Oct - 20:03




La haine qu'il pouvait ressentir envers Alicia ne faisait que croître qu'avec son envie à assouvir, plus il était en colère contre elle plus leurs ébats devenaient sauvages, ce qui tombait à merveille car il arrivait de moins en moins à supporter la blonde ces derniers temps. Elle faisait tout pour le mettre dans une rage folle, ce qui marchait bien entendu à chaque fois, mais à trop vouloir le chercher elle ne faisait que pousser le désir qu'il avait de la tuer. Heureusement, autant pour lui que pour elle, ceci s'était ainsi transformé dans des coucheries incontrôlées où chacun des deux ne semblait plus être maître de lui. C'était devenu le seul échange entre eux que Niels pouvait encore tolérer, un peu à l'image d'une drogue bien trop inavouable, au point qu'il ne voulait même plus se retrouver dans la même pièce que la chanteuse sauf pour ce genre de moment. Compliqué au possible. Cependant ceci leur convenait parfaitement, au final chacun obtenait ce qu'il voulait et ceci était devenu une sorte de terrain d'entente provisoire, du moins de son côté le recruteur se demandait quand ce petit jeu finirait par le lasser. Parce qu'il finissait toujours par trouver un autre jouet bien plus intéressant à son goût, sans aucun remords il laissait les autres dans une boîte précieuse jusqu'à en retrouver une certaine utilité, même si à contre cœur il devait bien avouer qu'il aurait du mal à trouver quelqu'un à la hauteur de sa manipulatrice infernale. Parce que justement entre eux il n'y avait aucun geste ou de mot tendre, c'était une sorte de règle imposée et non énumérée tant ceci avait été logique pour eux en vue de leurs caractères respectifs, l'amour était une perte de temps sans nom et une niaiserie qui leur donnait la nausée. Ils cherchaient juste un moyen de se défouler une bonne fois pour toutes, que ça soit aussi bien dans le vestiaire du Rabbit Hole ou ailleurs, rien de plus et rien de moins. Même s'ils avaient ces moments de plaisir ils restaient clairement ennemis, il n'y avait qu'à voir la version dont ils essayaient de marquer l'autre que ça soit par morsure ou par coup, et très certainement que s'ils pouvaient alors ils viendraient s’entretuer dans un joli bain de sang. C'est sans doute pour cette raison qu'il ne pouvait retenir un rire alors qu'elle le mordait, traduisant sans doute une certaine ivresse de folie et de plaisir, ceci ne faisait que mutuellement les mettre en appétit.

« Je demande à voir alors ! Parce que pour l'instant je n'ai pas vu grand-chose ! »

Il continuait à rire alors qu'elle l'attrapait par les cheveux, la fixant tout en haletant progressivement en sentant le plaisir grandissant  en sentant la façon subtile qu'elle avait de jouer sur les sensations, plus Alicia montait les crocs pour lui faire mal mieux c'était à son sens. Il sentit son corps de manière assez incontrôlé se coller tout d'abord au possible au sol, sourire toujours aussi malveillant à son corps sans quitter ses yeux, avant de se plier légèrement à chacun des mouvements secs qu'elle venait opérer contre son sexe. Elle eut bientôt raison de lui et de son désir, venant geindre et râler des gestes tellement brutaux mais non moins agréables que la blonde pouvait bien avoir à son encontre, constatant une fois encore qu'il n'avait jamais pris autant son pied comme il le faisait actuellement lorsqu'il se trouvait avec quelqu'un d'autre. D'un simple geste elle le faisait plier alors qu'il la laissait prendre la danse, elle prenait pour le coup le dessus dans ce qui leur bal répétitif comme lui l'avait fait tout à l'heure avant de tomber, ne pouvant s'empêcher de rire qui se coupait bien vite dans ses plaintes qui traduisaient son bien-être. Cependant prendre du plaisir physique était une chose, pas du tout désagréable ça il ne dirait pas le contraire, mais le jeu de savoir lequel des deux prenait bien vite le dessus était tout aussi jouissif pour eux. Brutalement il attrapa dans sa main les longs cheveux de la blonde tout en s'appuyant sur son coude, sans aucun ménagement comme ils savaient si bien le faire, avant de la rapprocher de lui tout en ayant ainsi le loisir de sentir son sexe rentrer avec bien plus de profondeur dans son vagin. Ils étaient dorénavant presque à la même hauteur, elle le surplombait juste quelque peu grâce à  la position qu'elle avait pu prendre précédemment, leurs respirations se mélangeaient comme dans un parfait accord alors que Niels abordait un sourire on ne peut plus malsain à son égard. Vivement il vient planter aussi fort qu'il le pouvait ses dents dans son épaule, pouvant sentir très rapidement le sang dans sa bouche, qui venait traduire son envie irrésistible de lui faire tout en profitant d'avoir plus de force ainsi que l'effet de surprise pour la faire basculer en arrière.

Niels n'avait pas toujours lâché sa prise dans la chair d'Alicia, pire que ça il essayait même de venir enfoncer un peu plus profondément ses dents si c'était possible, tout en venant se retirer d'elle sa main libre venait lui caresser ses hanches pour descendre vers le bas-ventre et prendre le relais. Malgré le fait qu'il était toujours en érection il préférait venir la soumettre de cette façon, lui montrer que peut-être à l'avenir ses doigts suffiraient amplement si elle le suppliait bien gentiment, parce que même s'il perdait la raison dans leurs ébats son esprit qui souhaitait avoir le contrôle de tout venait de reprendre le dessus. Sans délicatesse il passa son majeur et son index entre les deux lèvres inférieures de la blonde, venant par la même occasion arrêter de la mordre pour avoir une meilleure position, allant aussi loin qu'il pouvait aller avant de les ressortir à moitié et de répéter plusieurs fois cette même opération de va-et-vient à l'intérieur d'elle. Continuant ainsi de faire travailler sa main, essayant peut-être même de faire du mal à Alicia dans ses mouvements peu doux, il en profitait pour venir la titiller un peu plus dans le cou et le lobe d'oreille. Il profita de cette proximité entre leurs deux corps, la bouche couverte de sang en raison de la blessure qu'il lui avait infligée, pour lui susurrer de la fois la plus douce et la plus malicieuse qu'il pouvait bien avoir.

« Tu sais qu'un jour ce petit jeu s'arrêtera... et ça pourrait arriver bien plus vite que tu le crois... »

En agissant ainsi il voulait lui provoquer une autre crise de colère, lui rappeler qu'elle était aussi remplaçable que n'importe quoi à ses yeux, mais lui annoncer ça était aussi un moyen comme un autre de se venger pour le contrat volé.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Kiss me, kill me | Alicia Sinclair [NC - 17]   Lun 9 Nov - 16:49

Kiss me, Kill me
 

Puissance. Contrôle. C’était ce qu’Alicia ressentait alors qu’elle s’amusait à varier le rythme de ses mouvements sur le sexe de Niels. Depuis le temps qu’ils se laissaient aller l’un avec l’autre, la jeune femme avait réussi à comprendre comment lui faire perdre constance. Même ses provocations ne lui faisaient absolument rien, certaine qu’elle était de pouvoir lui arracher un gémissement. Ce qui ne tarda pas à arriver, pour son plus grand plaisir. Certaine que le blond sous elle allait très mal le prendre, la chanteuse se laissa aller à avoir un petit sourire victorieux. Cela lui ferait certainement péter les plombs et la blonde attendait avec impatience de voir ce qu’il allait lui faire pour se venger.

Leurs visages n’étaient pas très éloignés, si bien qu’Alicia put voir le changement dans ses yeux. Niels allait vouloir reprendre la barre, se venger d’elle et la contraindre à être en son pouvoir, sans soupçonner que c’était ce qu’elle voulait lui faire croire. Après tout, c’était elle qui l’avait conduit à cet état non ? Cependant, la jeune femme ne s’était pas attendue à une telle réaction. Le blond planta durement ses dents dans son épaule, allant jusqu’au sang. Alicia gémit, à la fois de douleur et de plaisir, aimant particulièrement qu’il se déchaîne ainsi, lui qui se targuait de toujours se contrôler.

Ce n’est que lorsqu’elle ne sentit plus sa présence en elle qu’Alicia réalisa qu’il s’était retiré d’elle, profitant de la surprise due à sa morsure. Le malin… Niels avait repris le contrôle momentané de leurs ébats. Ses doigts remplacèrent bien vite la grosseur qu’il avait osé retirer d’elle. La jeune femme se mordit l’intérieur de la joue pour s’empêcher de gémir en le sentant jouer ainsi avec son intimité. Ce mec ne l’avait pas réellement souhaité, mais il connaissait à présent son corps comme aucun autre, ce qui créait un lien entre eux, que ni l’un ni l’autre n’avait souhaité.

Le regard d’Alicia se voila de colère quand il lui confia que leurs petits jeux pourraient se finir rapidement, bien plus tôt même que ce qu’elle ne pourrait imaginer. S’il croyait réellement qu’il parviendrait à se passer d’elle alors qu’elle n’avait pas décidé de le jeter, il se trompait royalement ! Une seule fois la blonde avait été en position de faiblesse. Une fois. Qui s’était mal finie pour les petits malins qui avaient cru bon de jouer avec elle. Autant dire que sa relation avec Niels ne se terminerait pas tant qu’elle n’en aurait pas décidé. Bien décidée à le marquer momentanément à son tour, la chanteuse planta ses ongles au niveau du cœur du blond. Et elle laissa sa main descendre le long du corps du recruteur jusqu’à ce qu’elle se saisisse de l’intimité de celui-ci. Là, Alicia se mit à le masturber en le serrant assez fort à la base de son sexe, lui montrant que s’il connaissait son corps, elle en avait de même à son intention.

- Ce ne sera pas aujourd’hui en tout cas Niels. Lui répliqua-t-elle fermement. Un jour peut-être.

Ce fut tout ce qu’elle concéda à lui répondre. Il n’en méritait pas plus de toute façon.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Kiss me, kill me | Alicia Sinclair [NC - 17]   Ven 13 Nov - 16:30




Vengeance et rancune étaient des sentiments qui animaient Niels à cet instant, surplombants presque le désir et le plaisir qu'il pouvait bien ressentir, voulant prouver à Alicia que si elle pensait pouvoir s'en sortir sans le moindre dommage parce qu'ils laissaient leur bestialité intérieure enfin s'exprimer dans le vestiaire du Rabbit Hole alors elle se trompait lourdement. En temps normal, la blonde se préservait de ses représailles par leurs échanges peu conventionnels, comme ils étaient en train d'en avoir en ce moment, et le recruteur laissait couler la situation après cette démonstration de force de la part des deux dans cette lutte de contrôle qui n'avait nullement lieu d'être. Ils n'étaient jamais bien maîtres d'eux durant leurs ébats, du moins le recruteur le ressentait ainsi de son côté et ce qui l'aidait peut-être à supporter l'idée sur l'instant même s'il ne ressentait que du dégoût malsain pour la chanteuse, mais pour une fois il préférait opérer une autre approche tout en exposant une certaine forme de vérité. Il se lassait tellement vite des personnes, que ceci soit dans n'importe quel domaine, qu'il s'étonnait presque de voir qu'il continuait encore ce petit jeu avec celle qui arrivait toujours à le faire craquer malgré toutes les bonnes résolutions qu'il voulait bien s'affliger. Pourquoi ? Sans doute parce que la haine était bien plus amusante et plus facile à entretenir, préférant de loin s'imaginer en train d'étrangler son adversaire que d'établir une bonne entente plate sans intérêt avec une alliée, se battre ainsi avec Alicia c'était plus délectable que de vouloir faire la paix. Une fois il s'était dit que peut-être il serait plus profitable, pour elle mais avant tout pour lui bien sûr, d'enterrer la hache de guerre et que se soutenir mutuellement pourrait avoir du bénéfice. Mais l'instant d'après il s'était vite repris, surtout que la chanteuse venait encore de le contrarier pour une histoire de verre ou il ne sait plus quoi d'inintéressant, constatant aussi qu'il s’ennuierait tant qu'il ne trouverait pas un jouet de remplacement. Il préférait lui rappeler pour la couper dans son moment d'extase, alors qu'il jouait toujours en elle avec ses doigts, passant un coup de langue sur le coin de sa bouche pour retirer et goûter au sang de la blonde qu'il avait sur lui à cause de la blessure infligée tout en restant le plus neutre possible pour rendre son argumentation plus valide.

Il jubila bien vite en voyant le regard que Alicia lui lançait, Niels avait obtenu l'effet escomptait et au fond de lui il exultait comme jamais, il était satisfait de lui même s'il ne laissait rien apparaître à celle qui était sa Némésis. Il était bon de lui rappeler qu'il faisait ce qu'il agissait selon son plaisir personnel avant tout le reste, comme si leurs échanges corporels étaient en quelque sorte prémédités et qu'il pouvait le stopper quand il le voulait alors que c'était loin d'être le cas, bien qu'il n'ait pas la situation en main comme il savait si bien le faire le fait d'en donner l'illusion que tout ceci était selon sa volonté était déjà divin. La réalité était tout autre. Ils étaient hors de contrôle. Désordre, chaos, destruction c'était tout ce qu'il cherchait à produire tout autour de lui, par simple loisir ou juste par caprice de sa part, et cette relation de compétition entre eux possédaient toutes ces qualités et ce qui expliquait pourquoi le jeu continuait encore sans qu'il puisse en voir la fin. Pour l'instant. Mais hors de question de l'avouer à la blonde, encore moins de s'en convaincre, ceci serait une sorte de marque de faiblesse détestable qui lui offrait la nausée. En tout cas, croire que la chanteuse serait en quelque sorte paralysait par son annonce ou même trop furieuse pour répondre avait été une belle erreur, la laissant planter ses ongles dans sa chaire. Cette douleur était si délicieuse qu'il pourrait en demander toujours et encore plus, se marquer réciproquement était devenu une mauvaise habitude où les traces devenaient plus violentes ou nombreuses à chaque nouvel échange, même s'il tiquait à l'emplacement qu'elle avait choisi. Niels ne savait nullement s'il devait voir un symbolisme de sa part, vouloir lui transmettre un message en choisissant le cœur, or il s'en fichait royalement et il n'avait aucun temps à perdre en fantaisie pseudo-romantiques. Surtout à l'instant où la main si agile d'Alicia descendit plus bas, jusqu'à lui enserrer son entre-jambe, ne lui laissant aucun temps pour réagir qu'elle œuvrait déjà à le satisfaire au point de lui décrocher des râles de satisfaction qui ne se firent pas attendre de sa part.

Il aurait voulu répondre à la chanteuse, quelque chose de bien cinglant et qui l'aurait fait descendre de son petit nuage, mais à cet instant il était à sa merci au point de ne plus réussir à réfléchir à rien. Mettre son cerveau en pause, retrouver une forme de spontanéité et un instinct primaire, Alicia avait ce don merveilleux pour toujours contrer Niels dans sa volonté de se venger d'elle. Il prenait tellement son pied sur le coup, jouant toujours de son côté de ses doigts à l'intérieur des lèvres inférieures de la blonde, qu'il en oubliait tout le reste. Plus tard le recruteur aurait tout le temps qu'il lui faudrait pour se maudire, de constater qu'une fois encore plus avait été bien faible ce qui était bien trop impardonnable à ses yeux, d'avoir la sensation que l'odeur plus que répugnante de son ennemi lui collait à la peau. Il ne resterait que d’amers regrets et de colère d'avoir eu pu ressentir autant de plaisir en sa compagnie, de voir que dans la recherche d'une lutte de pouvoir et d'emprise ils savaient bien plus qu'ils ne pourraient bien l'avouer manier le corps de l'autre, qui ne faisait que croître son envie de la tuer pour sa part. Actuellement tout ce qui existait c'était uniquement le plaisir, se traduisant sous les gémissements de désir qu'il lâchait à chaque mouvement de la main que pouvait bien faire Alicia sur son sexe, jusqu'à ce qu'elle réussisse à le faire éjaculer au final. Niels retira alors ses doigts devenus mouillés du vagin de la jeune femme, lui attrapant le poignet qui lui avait fait tant de bien, avant de se poser lentement à côté d'elle tout en ressentant le froid du sol en espérant que ceci calmerait sa chaleur corporelle. Haletant il reprenait son souffle de cette expérience, venant se positionner sur le dos pour respirer un bon coup et pour calmer son pouls, évitant soigneusement de regarder la chanteuse alors que la vague d'amertume et de dégoût profond prenait peu à peu le pas. Certes il venait de prendre du sacré bon temps, comme il n'en prenait avec personne d'autre, mais pour lui c'était bien là le nœud du problème et qui rendait tout si compliqué. On ne couche pas avec l'ennemi, on le maltraite jusqu'au bout à ses yeux, mais surtout il n'était pas supposé en devenir de plus en plus accro en quelque sorte.

Bordel de merde ! Se relevant quelque peu pour s'asseoir par terre, une fois encore ils avaient déparé et la blonde avait eu ce qu'elle voulait, sa colère revenait alors qu'il attrapait son boxer qui traînait pas très loin et le remettait en place du mieux qu'il pouvait ainsi que le reste de ses affaires. Alicia n'avait pas intérêt à parler ou vouloir le toucher, ils avaient eu assez d'échanges pour qu'elle sache que ce n'était pas le moment de le chercher, Niels était irritable et pouvait partir au quart de tour mais cette fois-ci ça ne serait nullement pour un contact physique si appétissant mais bien plus violent comme chercher à l'étrangler réellement. Il ne lui portait pas un seul regard alors qu'il se remettait sur ses jambes, grimaçant aux douleurs physiques qu'il pouvait bien ressentir, venant se frotter le visage fatigué une fois debout. Ce qui venait de se produire ne devait plus se reproduire, c'est ce qu'il se disait à chaque fois, s’apprêtant à partir sans la moindre considération. Il n'en avait aucune. De toute façon, ils étaient ainsi, ce n'était pas comme s'ils allaient rester tendrement enlacés tout en se disant des mots doux. Non. Ils couchaient ensemble et ils se séparaient sans porter plus attention à l'autre, parfois c'était lui et parfois c'était elle tout dépendait de la situation et cette fois-ci il avait pris les devants, signe que le combat entre eux reprenait avec plus de sévérité. Ouvrant la porte du vestiaire, observant tout autour de lui et satisfait de voir que le coin était désert, il se retourna tout de même une dernière fois vers Alicia.

« Ne crois pas que la prochaine fois tu t'en sortiras aussi facilement. Il n'y aura pas de prochaine fois d'ailleurs, que les choses soient bien claires. Le jeu s'arrête aujourd'hui. »

Niels était déterminé, elle avait voulu faire la plus maline mais il voulait avoir le dernier mot, il venait de plier face à Alicia pour la dernière fois. Il ferait tout pour résister à la tentation, il ne serait plus jamais faible devant elle, il se battrait pour ça. Sans attendre de réponse de sa part il sortit du vestiaire, claquant la porte aussi fort qu'il le pouvait, se disant que depuis le début il aurait mieux fait de la tuer.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Kiss me, kill me | Alicia Sinclair [NC - 17]   Ven 20 Nov - 12:43

Kiss me, Kill me
 

Alicia avait été passablement frustrée de ne plus le sentir en elle. Mais quand il lui avait dit que le jeu se terminait, elle avait été furieuse. Aussi lui avait-elle planté ses ongles au niveau du cœur, faisant jaillir de très fins filets de sang. Si cet imbécile croyait qu’elle allait le laisser faire… De toute façon, la blonde était bien trop consciente de cette attirance malsaine qui les poussait l’un vers l’autre… C’était trop fort pour qu’il puisse y résister. De toute façon, ce n’était pas la première fois qu’il cherchait à mettre de la distance entre eux…

Alors après lui avoir certifié que cela ne se ferait pas aujourd’hui, Alicia s’était emparée du phallus dressé et gorgé de désir, rien que pour elle. Tandis que les doigts de Niels allaient et venaient en elle, elle reproduisait les mêmes mouvements avec sa main. Rapidement, il explosa, la laissant elle sur sa faim. Merde… Ce n’était pas vraiment ce qu’elle espérait et la blonde allait devoir se trouver un pigeon pour la nuit. Ce qui la faisait chier d’avance. Alors que Niels se rhabillait, la jeune femme en fit autant avec ce qui lui restait de vêtements. Dommage, elle allait devoir se passer de sous-vêtements… Bah ! Cela ne lui serait que plus profitable pour sa nuit de folie ! Niels était à présent entrain de partir alors que la jeune femme était toujours assise sur le sol. Un ricanement lui échappa alors que le blond était parti.

- Continue de te voiler la face trésor ! Murmura-t-elle en souriant narquoisement avant de sortir à son tour.

Finie la pause, il était temps de se remettre à bosser !

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Kiss me, kill me | Alicia Sinclair [NC - 17]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kiss me, kill me | Alicia Sinclair [NC - 17]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-