Partagez | 
 

 Évanouissement incontrolé Ft Jack Pumpkin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Évanouissement incontrolé Ft Jack Pumpkin   Ven 16 Oct - 20:36

Évanouissement incontrolé  × ft. Jack & Ricardo


Aujourd'hui, c'est travail toute la journée, autant dire par la grande joie. J'espère juste de pas avoir d'évanouissement répété parce que les gens vont vraiment se demander si ne me drogue pas ou quelque chose comme ça … Bon après c'est vrai que j'ai pas été très logique … Qu'elle idée de travailler dans le don du sang alors que je suis Hématophobe … Bref je me rends dans le bâtiment ou je travaille et m'installe à ma place. Bientôt, mon premier patient apparaitra et je vais devoir faire bonne figure. Serrer les dents jusqu'à la pause ! L'infirmière me réveille en m'apportant la première personne, une jeune femme qui me murmure que c'est ça première fois. Si elle savait que je suis presque plus flippé qu'elle, je crois qu'elle ne tirerait pas cette tête.

-Ne vous inquiétez pas, je peux vous assurez qu'il ne vous arrivera rien.

Intérieurement, je me dis que oui, il ne lui arrivera rien, mais à moi c'est moins sûr … nom de dieu mais pourquoi est-ce que j'ai décidé de faire ce métier ? Y'en a tellement que j'aurais pu en choisir un ou il n'y a pas de sang. Mais non … Je fais ce que j'ai a faire en serrant les dents, faisant en sorte de ne pas regarder l'aiguille et encore moi la poche de sang. Ma collègue me regarde, elle se demande surement si elle doit intervenir, mais je lui fais un signe de tête. Tout va bien dans le meilleur des mondes … La jeune femme me remercie, je suis souris et fais signe à ma collègue que je peux prendre une autre personne. Un homme …  un étrange homme vient vers moi. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression qu'il va s'en passer des choses avec lui !

-Bonjour Monsieur, je suis l'infirmier Sebastian, assayez vous s'il vous plaît.

J'attrape le dossier qu'une autre collègue me tend et ouvre grand la bouche ! C'est lui le Jack d'Aguigui ?
code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par S. Ricardo Doyle le Dim 13 Déc - 11:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Évanouissement incontrolé Ft Jack Pumpkin   Sam 17 Oct - 12:19




La sonnerie du téléphone résonnait dans la boutique, réglée pour jouer une sorte de comptine que pouvaient chanter les enfants pour Halloween, ayant l'incroyable don de réveiller Jack de l'apathie qui pouvait bien s'emparer de lui en cette matinée bien trop calme à son goût. Décrochant le combiné il fut quelque peu surpris d'entendre un médecin à l'autre bout, attisant alors sa curiosité et son besoin de voir ses journées bouleversées par un événement imprévu, écoutant avec toute l'attention dont il était capable envers autrui pour comprendre l'histoire. Le docteur lui expliqua alors qu'il était tombé sur d'anciennes prises de sang lui appartenant, sans doute fait pour un contrôle de santé pour voir si tout allait bien alors que le moral n'était pas au beau fixe à cette période-ci, mais ce qui avait attiré l'attention du praticien était a priori le groupe sanguin dont il faisait partie. Un groupe assez rare, ce qui avait eu le don d'octroyer au concerné une certaine fierté profonde et de le faire sourire en entendant une telle information, or le problème étant que la pauvreté de ce groupe n'offrait aucunement un stock de sang assez important en cas de besoin. Que ce soit autant pour lui, si jamais il pouvait bien lui arriver quelque chose, que pour toute personne possédant un groupe sanguin identique ce qui pouvait s'avérer catastrophique en cas d'accident. Il lui expliqua ensuite en long et en large qu'il souhaitait que Jack donne de son sang pour au moins avoir des poches d'avance, le temps qu'ils puissent en recevoir d'autres d'un complexe hospitalier voisin, ainsi que tout un tas d'informations si le fait que tout ceci était une opération simple et rapide mais honnêtement pour sa part il n'aurait su dire ce que le médecin lui disait à partir de cet instant tant il ne l'avait plus écouté. Le reste ne l'intéressé guère en réalité, sa concentration pouvait se montrer bien limitée parfois et au final il lui arrivait souvent de mélanger tout ce qu'on pouvait bien lui dire, l'unique chose qu'il avait pu retenir était qu'on avait besoin de lui et qu'il pouvait briller en héros d'une certaine manière tout ça parce que son sang pouvait être exceptionnel. Il embellissait la situation bien sûr, le contraire aurait été assez étonnant, se sentant valorisé que d'avoir été choisi d'une certaine manière. Il remarqua à la longue qu'un blanc s'était installé dans la conversation, que le docteur lui demandait si tout allait bien, comprenant ainsi qu'il avait laissé son esprit voguer un peu trop loin.

« Bien entendu. Ce serait un grand honneur pour moi que de pouvoir vous aider, il serait dommage que l’hôpital puisse manquer de ce précieux sang, vous pouvez compter sur moi ! »

Il était plein d'entrain alors que la réponse semblait soulager son interlocuteur, ne voyant pas tous les enjeux qu'il pouvait bien y avoir derrière mais à partir de l'instant que ceci coupait une routine il ne s'en préoccupait nullement, ce dernier lui expliquant qu'il pouvait s'arranger pour que son dossier passe avant les autres et qu'il pouvait donc se rendre immédiatement à l'hôpital. Être traité comme étant presque une VIP donnait des ailes à Jack, raccrochant donc le téléphone après avoir donc bien confirmé qu'il arrivait sous peu juste le temps de faire le trajet, venant ainsi fermer sa boutique vu que sa formidable employée était en cours à cette heure-ci et qu'il n'y aurait personne pour gérer l'endroit or vu le calme de la matinée il ne se faisait guère de souci quant au fait que cette fermeture imprévue puisse bien changer les choses. Une fois assuré que la porte était bien close, jetant un regard dans la rue assez calme, il prit la direction de l'établissement hospitalier avec un air des plus satisfaits. Si pour certaines les idées d'extraire du sang d'un corps pouvait être abjecte ce n'était nullement le cas pour Jack, il pouvait même trouver ceci bien fascinant d'une certaine manière, vu les films d'horreur qu'il pouvait regarder les quelques gouttes qu'il allait donner ne serait rien si on les comparait à une décapitation à la hache qu'il avait pu voir dernièrement à l'écran. Il entra dans la grande bâtisse immaculée, regardant dans un certain sens fasciné tout ce qu'il y avait autour de lui, avant d'aller à l'accueil et d'expliquer la situation à une infirmière qui lui confirmait qu'il était bien attendu tout en lui indiquant le chemin à prendre. Suivant donc les instructions octroyées par la standardiste il se trouva nez à nez avec une femme qui lui fit remplir un dossier, allant des questions banales comme s'il possédait des allergies connues à des questions plus personnelles comme des tatouages récemment faits par exemple, dans ce qui était ainsi une procédure normale jusqu'à lui demander d'attendre un peu puisque la personne s'occupant du don était occupée avec une autre personne.

L'attente avait semblé durer une éternité pour Jack, alors qu'en réalité il n'avait dû se dérouler d'une dizaine de minutes en tout, la patience n'avait jamais été une qualité qui brillait chez lui. Lorsqu'il avait une lubie il voulait l'exécutait sur-le-champ, ou même obtenir un article commandé à la minute qui suivait, ce qui lui avait souvent portait préjudice par le passé mais il n'arrivait pas à gérer ce trait de caractère. Tentant de rester le plus flegmatique possible, comme tout bon anglais qui se respectait après, restant droit comme un i sur la chaise jusqu'à ce que l'infirmière lui demande enfin de le suivre et qui lui redonna le sourire presque instantanément. Il pénétra dans une salle où se trouvait tout le matériel adéquat tout en saluant les personnes présentes, assez impressionné de voir tout ceci dans une curiosité qui s'apparentait plus à celle d'un enfant, tout en remarquant un homme en blouse qui se présenta comme étant infirmier et très certainement la personne qui allait traiter la procédure à suivre. Jack retira sa veste sombre dans le but que faciliter le futur relevage de manche, la demoiselle qui l'avait accueilli et donnait son dossier à l'homme vient dans la plus grande courtoisie lui prendre pour lui poser sur une chaise plus loin, alors qu'il prenait place sur la place indiquée. Personne ne disait un mot, lui bien trop occupé à s'extasier intérieurement sur tout et sur rien tout en se faisant un film mentalement sur la situation avec l'idée en tête qu'il était une sorte de héros, jusqu'à ce que Jack porte un peu plus attention sur la tête que tirait l'infirmier. Il ne faisait aucun doute que cet individu devait être fortement stupéfait de son dossier, le médecin lui avait bien dit qu'il était d'un groupe extrêmement rare après tout, ne pouvant que se sentir valoriser alors que la raison était tout autre. Son sourire s’agrandit donc alors qu'il regardait l'homme, après tout celui-ci avait l'habitude de voir défiler tout un tas de personnes pour qu'on prenne leur sang, riant légèrement tant tout ceci l'amusait pour sa part.

« Est-ce la mention du groupe AB- qui vous met dans un tel état mon cher ? Je sais que le docteur m'a annoncé que ceci était sang très recherché pour sa rareté mais tout de même, il n'y a nullement besoin de se mettre dans un tel état d'hébétement vous savez. »

Jack ne disait pas ceci pour se moquer de l'infirmier, même si l'air que l'homme face à lui abordait pouvait être assez comique au final, juste peut-être pour lui signaler qu'il semblait avoir totalement gelé sur place pour le coup. Cependant il devait bien avouer que provoquer ce genre de réaction lui plaisait particulièrement, parce que ceci lui donnait la sensation d'être plus que simplement un être ordinaire quelque part, être le centre d'un certain intérêt lui faisait dire dans un sens il existait bel et bien ce qui pouvait être rassurant. Depuis son plus jeune âge il se souvient avoir recherché une sorte d'approbation parentale ou du moins un intérêt pour sa personne, entre deux longues absences soient de courtes retrouvailles, il n'avait jamais eu l'attention dont il avait eu besoin et il cherchait à ce qu'on s'intéresse à lui. Mais le passé était le passé. Faisant toujours bonne figure, dans un ton assez léger et amusé, ce qui l'intéressait vraiment était de savoir comment cette séance allait bien pouvoir se dérouler et plus tôt ils s'y mettaient plus vite viendraient ses réponses.

« Vu que je suis gaucher faut-il forcément que le bras gauche soit piqué ou au contraire il faut que ce soit le droit ? Je dois bien avouer que je suis assez impatient de vous voir à l’œuvre. »

Il était sur le qui-vive à cet instant, prêt à déboutonner le bouton de manchette de sa chemise pour pouvoir remonter sa manche et faciliter ainsi l'accès à la peau, observant son interlocuteur toujours avec sa bonne humeur apparente.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...


Dernière édition par Jack Pumpkin le Mer 11 Nov - 16:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Évanouissement incontrolé Ft Jack Pumpkin   Sam 7 Nov - 23:48

Évanouissement incontrolé × ft. Jack & Ricardo
Après les premières paroles de prononcé, je referme ma bouche, je ne vais quand même pas lui parler d'Aguistin alors que je suis en pleine 'consultation'. Bien qu'il n'est pas tord, du sang AB est plutôt impressionnant, mais c'est plutôt la coïncidence de se retrouver en face du petit protéger de Aguigui. Je le regarde un instant et décide de répondre à l'affirmatif à sa question.

-Effectivement c'est ça, je suis vraiment impressionné de me retrouver devant un sang aussi précieux. Et je vous en suis reconnaissant de nous en donner un peu.

Enfin reconnaissant oui, quand se sera fini et que je risque pas à tout moment de tomber sur le sol dans les pommes. Qu'elle ironie tout de même être un hématophobe et travailler tout le temps au contact du sang. Je souris à mon patient et lui demande s'allonger sur 'la table' pour pouvoir faire ce que j'ai à faire et rapidement. Je sens déjà les sueurs froides m'envahir.

-Non non, ce n'est pas par rapport à votre main d'écriture, mais à vos veines. Elles nous diront tout !

Je me rends compte que d'une certaine manière, cette phrase peut-être prise dans un sens psychopathe. Je prends un caoutchouc et fait un nœuds sur le haut de son bras. Il a de la chance, il est aussi de belles veines très visible ce qui va être plus rapidement pour lui et plus facile pour moi.

-Donc comme vous le voyez votre veine est bien ressorti. Du coup je vais pouvoir la piquer et si tout va bien dans une trentaine de minutes vous pourrez vous diriger vers le buffet.

Je prends l'aiguille et déglutis. Rien que ce geste me fait me rappeler que je dois la planter et voir tout le sang couler … je ferme les yeux, fais des exercices de respirations pour me calmer et m'empresse de faire mon boulot. Je pique le bras et une perle rosée se forme me faisant subitement palir.

-Nom de Dieu … je me sens pas bien …
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Évanouissement incontrolé Ft Jack Pumpkin   Mar 1 Déc - 14:32




Inutile de dire que Jack était flatté au possible, surtout en vue des dires du collecteur de sang, il était indéniable que recevoir des compliments le mettait toujours en bonne condition. Il avait toujours été un homme qui se démarquait des autres, souvent pour sa bizarrerie et ses goûts parfois assez particuliers qui tiraient vers le macabre, dans le fond il ne voulait aucunement être ordinaire mais bien obtenir une place à part et être vu comme tel. Bien sûr le fait que son sang, a priori précieux de ce qu'il pouvait entendre, pouvait venir en aide à autrui était un plus non négligeable car ceci lui octroyait le sentiment d'être quelque part une sorte de héros. Il avait toujours cherché une reconnaissance qu'il pensait hautement méritée, ça ne pouvait en être autrement en fait dans son esprit tout simplement, ce qu'il était en train de faire lui donnait un avant-goût d'une certaine forme de satisfaction qu'il ne pouvait clairement décrire. Quelque part il était indéniable qu'il voulait une certaine gloire, tout le monde appréciait d'être sous le feu des projecteurs dans son esprit, le problème étant qu'il ne saurait dire avec exactitude le pourquoi. Peut-être parce qu'il avait fait des pieds et des mains envers ses parents, pour avoir ne serait-ce qu'un seul instant avoir de leur attention, mais que ceci c'était toujours soldé par un échec. Dans le fond il sentait le poids de la solitude sur ses épaules, comme si on ne pouvait le voir vraiment ou qu'on ne prenait nullement la peine de le comprendre, même si ceci n'était plus vraiment vrai depuis qu'il connaissait bien mieux sa chère petite couturière. Elle faisait des merveilleuses qu'il n'aurait pas soupçonné, aussi bien dans son travail que sur lui-même s'il était encore quelque peu gêné de bien vouloir l'avouer, ce qui impactait de façon indirecte sur son humeur. Il était plus naturellement détendu, comme c'était le cas actuellement, tout en prenant la peine d'essayer d'être plus présents pour les personnes au lieu de les écouter d'une simple oreille distraite comme il le faisait souvent. Il était facile pour lui de se perdre dans ses pensées, qu'il jugeait bien plus intéressantes que le reste, mais il faisait de son mieux pour corriger ce défaut. C'est pourquoi il était tout ouï à ce que lui racontait l'infirmier, en profitant pour déboutonner la manche droite et la remonter, il était toujours bon d'en apprendre des spécialistes après tout.

« Vraiment ? Je ne savais guère que les veines pouvaient bien parler, mais soit je vous crois. Après tout vous savez ce que vous faites, vous êtes le mieux placé dans cette salle. »


Souriant chaleureusement il tentait de complimenter son hôte comme il se doit, tentant un brin de petit humour léger, alors qu'il observait le moindre mouvement de la part de l'homme qui venait lui coincer la circulation sanguine à l'aide d'un garrot. Jack pouvait voir à quel point il était vraiment pâle à ce moment-là, ce qui ne le dérangeait aucunement en fait et était du genre à préférer vouloir rester à l'ombre que de s'exposer, encore plus quand les veines mirent peu de temps à vraiment ressortir. Le bleu sur son bras ressortait presque magnifiquement, il aurait fallu être aveugle en réalité pour pouvoir les manquer, mais ceci semblait assez dérisoire lorsqu'on observait les mauves qui faisaient un contraste formidable et plus tranché que les autres. Machinalement il hochait la tête à ce qu'on lui disait, le médecin avait tout à fait raison sur le fait que sa veine ressortait parfaitement et était pour le coup immanquable, étant totalement obnubilé par l'aiguille qu'il venait de sortir. Il n'avait pas peur de tous ces trucs, il avait vu tellement de films avec de l'hémoglobine dedans qu'il en était immunisé, tout ce qu'il l'animait à cet instant fatidique c'était de la pure curiosité. Il avait beau croire aux fantômes, ayant un fort attrait pour tout ce qui était de l'ordre du surnaturel, il avait tout de même un certain petit attrait pour la science. Il aimait savoir comment les choses pouvaient bien fonctionner pour être exacte, découvrir le moindre petit secret et mystère qui pouvait entourer un sujet, d'autant plus lorsqu'il était face à l'inconnu. C'était le cas. Jack n'avait jamais donné de son sang avant, certes il avait eu des prises de sang avant mais le procédé n'était pas exactement identique et c'était les différences qui l'intéressaient, et tout ce qui était nouveau avait de l'attrait à ses yeux. C'était toujours le meilleur moyen d'avoir son attention, lui présenter quelque chose qu'il ne connaissait pas et lui agiter sous le nez, l'être tête en l'air qu'il était se transformait en l'élève le plus attentif du monde en à peine quelques secondes.

Sans perdre une seule miette il suivit toute l'opération avec grand intérêt, voyant ainsi cette aiguille s'enfoncer dans sa chaire sans vraiment de ménagement de la part de son hôte, alors que le sang vient assez rapidement chercher à sortir de son chemin de prédilection en remontant à l'air libre. Bon. Ce n'était aucunement ce qu'il imaginait en fait, largement moins grandiose que ce qu'il aurait pu espérer, au point d'en être déçu dans un sens. Cependant Jack réagit aux paroles de Sebastian, décollant ainsi ses yeux de son bras pour regarder l'homme, qui était devenu aussi pâle que la mort. Si ce n'est plus, lui faisait clairement concurrence à ce moment-ci, sans qu'il comprenne vraiment de son côté ce qui pouvait bien se passer. L'infirmier était devenu une véritable copie de Casper, sans vouloir offenser ce dernier bien sûr, en un temps tellement records que sur l'instant le gérant de la boutique se contenta de rester droit et stoïque à sa place en tentant de comprendre ce qui avait bien pu provoquer ce changement si soudain chez l'autre. Tout avait commencé quand son bras avait été piqué, avant cette action Jack l'avait trouvé un peu mou certes mais rien de bien affolant, penchant légèrement sa tête sur le côté en réfléchissant à la situation. Il serait tellement ridicule de penser qu'un corps médical puisse avoir la phobie des aiguilles ou du sang, c'était même inconcevable que cette idée lui parût aberrante, qu'il se refusait d'arriver à cette conclusion. Cherchant des yeux une infirmière, pour peut-être l'éclairer sur ce qui se passait, il n'y avait que deux à cet instant et le mystère restait entier. Il devait agir. Se relevant pour se mettre sur ses jambes, sans se préoccuper du reste que comme l'aiguille par exemple, il leva quelque peu les bras vers le preneur de sang prêt à le soutenir au cas où. Doucement il le fit s'asseoir à sa place, au moins si l'autre tombait il ne viendrait pas s'éclater la tête au sol, tout en le fixant dans les yeux pour voir à quel point il était conscient.

« Vous voulez que j'aille demander une infirmière ? Votre état est assez préoccupant, surtout aussi soudain. Vous êtes tout pâle vous savez, on dirait que vous êtes mort de peur ou du moins quelque chose s'en approchant. Vous devriez rester assis ça serait bien plus prudent... »

Assez prit au dépourvu il ne savait guère quoi faire, attendant les instructions de son hôte ou une arrivée miraculeuse pour le sortir de là, sans se préoccuper du fait que c'était normalement lui le patient d'une certaine façon.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Évanouissement incontrolé Ft Jack Pumpkin   Dim 13 Déc - 13:06

Évanouissement incontrolé  × ft. Jack & Ricardo


Le sang, je déteste le sang, cette substance arrive à me faire perdre mes moyens à une vitesse folle. Je me retrouve souvent dans des situations qui pourraient être cocasse si ce n'était pas moi le principal intéressé. Mais je ne déteste pas mon métier, il y a des gens supers et tout, mais c'est vrai que ma phobie du sang perturbe énormément tout ce que je pourrais faire de bien ici. Je regarde l'aiguille et déglutit, je me sens rapidement devenir blanc, il faut vraiment que je me concentre sur quelque chose d'autre si je ne veux pas finir par terre ou sur un lit d'hôpital. Je me demande d'ailleurs s'il est possible que je devienne transparent à force. Je tente de reprendre un respiration normal, mais rien à faire, les sueur froide finissent pas faire leur apparition et mon coeur pompe de plus en plus de sang rapidement. Merde, si je ne trouve pas une solution rapidement, je vais finir avec un gros problème et c'est encore moi qui va faire le patient à la place du patient. Je vois le plafond qui commence à tourner et sens une personne me mettre sur le lit pour patient. Et merde là, c'est finit c'est même pas la peine que je tente de me relever avant une minute ou deux. Sinon je risque de retomber aussi sec. La bouche pâteuse je me tourne vers Jack.

-Je suis vraiment désolé, ma phobie du sang me pose souvent des problèmes, mais généralement je réussis rapidement à me ressaisir … vraiment désolé, mais ne restez pas debout asseyez vous sur la chaise, c'est pas bon pour les plaquettes.

Je proteste, mais j'ai presque l'impression que ça sert limite à rien, après tout ma bouche est sèche et ma voix est murmurée. J'espère quand même qu'il a comprit ce que je veux dire, avant que ce soit lui qui tombe dans les vapes parce que dans ce cas là, on sera vraiment dans la merde. Je respire profondément et appuye (par miracle j'y arrive) sur un bouton qui appelle ma collègue dans la salle de garde. Elle arrive rapidement, connaissant mon métabolisme fragile face au sang.

-Et ben on peut dire que tu fais les choses dans les régles de l'art toi, aller laisse la place au monsieur et assis toi sur la chaise. Monsieur replacez-vous sur le lit c'est pas bon de rester dans cette position.
-Merci Marguerite, c'est sympa de ta part de me descendre comme ça, tu pourrais m'amener de l'eau et à manger avant de réellement temps en symcope ?

La femme hoche la tête un sourire moqueur sur les lèvres, je sens que je vais encore en entendre parler moi ! Bon c'est pas si grave que ça, j'ai déjà l'habitude ! Mais franchement c'est vraiment agaçant cette phobie ! Et j'aimerais bien savoir qui peut bien dire qu'une phobie se guérie … parce que j'aurais besoin de son médicament ! Je me tourne vers Jack de nouveau à la place qui doit être la sienne. Discuter me permet de ne pas voir le sang et donc de ne pas redevenir faible. Même si j'ai toujours une voix de crecelle au moins je ne suis pas sur le fow en proie de tourment.

-Merci d'avoir réagit aussi vite. Connaissez vous quelqu'un dans votre entourage qui pourrait avoir le même groupe sanguin que vous ? Parce qu'on aurait vraiment besoin de sang du même groupe que le votre. Et comme il est rare ce n'est pas facile de le trouver.

Marguerite revient avec de la nourriture que j'avale rapidement, heureusement qu'elle a pensé aux bonbons !
code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par S. Ricardo Doyle le Sam 9 Jan - 23:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Évanouissement incontrolé Ft Jack Pumpkin   Lun 21 Déc - 19:43




Jack se demanda un instant s'il ne s'agissait pas là d'un gag, à la télévision il y avait souvent de ses situations assez cocasses où une personne est ainsi piégée, car honnêtement laisser un médecin qui puisse avoir la phobie du sang c'était tout aussi ridicule que d'imaginer un chanteur qui ne sait pas chanter à son sens. Cependant il devait croire que ceci était bien vrai, même si une part de lui pouvait encore douter quelque peu, il était assez crédule dans le fond et surtout en voyant à quel point l'homme avait pu pâlir de la sorte le confortait dans l'idée qu'il ne faisait pas semblant. Enfin. Il aurait préféré que ceci ne soit pas vrai, étant tout de même embêté par ce qui se passait que vraiment inquiet à bien y regarder, ce qui se déroulait était de l'ordre du surréalisme et l'hôpital faisait ainsi une faute grave en autorisant un médecin phobique du sang à justement prélever du sang. Ceci défiait une logique qu'il ne comprenait pas, même s'il n'aimait pas être enfermé dans des cases bien précises il était tout de même assez intelligent pour comprendre qu'à la place de Sebastian il n'exercerait aucunement un tel métier si c'était pour tourner de l’œil toutes les secondes, jugeant peut-être un peu fortement l'homme allongé à la place qui aurait dû être la sienne. Certes il se trouvait dans un sens à être le héros de cette histoire si l'on regardait sous un autre angle, ce qui ne lui déplaisait nullement il l'avouait sans aucune honte, néanmoins Jack ne savait comment opérer à cet instant. Allait chercher une infirmière semblait être la solution la plus simple, mais surtout la plus adéquate et réfléchie qu'il pouvait prendre, le seul bémol étant qu'il avait toujours l'aiguille qui était enfoncée dans sa chair et qui pompait de son sang. Regardant d'un peu plus près comment venir retirer la chose, n'ayant aucune envie de tirer dessus comme un bourrin juste parce que l'homme à la blouse blanche ne savait contrôler son angoisse, il fit par s'asseoir à la demande de ce dernier qui lui révélait que ce n'était pas une bonne chose pour les plaquettes. Il ne savait pas exactement ce que c'était mais ceci devait être important, il en était conscient en tout cas vu que c'était la préoccupation première de Sebastian, essayant d'être compatissant au possible à son sort.

« Je dois avouer que je ne pensais nullement la chose possible. Vu être sûr que vous ne me jouez pas une mauvaise blague au moins ? Parce que vous savez je m'y connais dans le domaine, je suis un peu le roi si l'on peut dire, et si c'est le cas elle est assez piètre. Ne le prenez pas mal, juste qu'il y a des choses à améliorer. »

Rien à y faire il n'y arrivait pas, il avait beau sourire les sentiments ne suivait pas, Jack avait cette apathie qui le caractérisait parfois qui était présent à cet instant. Il en fallait toujours beaucoup pour qu'il se sente concerné par une personne ou même une situation, même à cet instant qui était pourtant inédite il ressentait plus un ennuyé qu'autre chose, et rares était ceux qui parvenaient à le sortir de cet état. Le meilleur exemple était sûrement le fait qu'il retenait difficiles les noms des personnes, parce qu'il n'écoutait que d'une oreille et encore même ceci c'était beaucoup, il était trop souvent dans ses idées pour se focaliser sur autre chose que son petit monde personnel où il en était le centre bien entendu. Sofie y arrivait très bien en revanche et de manière si naturelle, avec elle il n'avait jamais besoin de se forcer et elle pouvait lui demander n'importe quoi qu'il l'imprimerait dans sa cervelle sans jamais l'oublier ou presque, une chose qui prouvait ceci était que rien que de penser à la couturière il avait un sourire bien plus doux et naturel qui se faisait de son côté. En tout cas il fut heureux de voir l'infirmière enfin arriver, la suivant des yeux dans l'espoir qu'elle puisse donc mettre de l'ordre dans ce bazar sans nom, écoutant distraitement l'échange qui se déroulait entre les deux personnes du corps médical. Jack avait à peine compris qu'a priori il devait reprendre sa place, prêt sur l'instant à repartir vers des questionnements intérieurs comme savoir quoi préparer pour le prochain Halloween rien que ça, mais il laissa tout de même le temps à Sebastian de venir se remettre de ses émotions fortes. Finalement l'homme en blouse termine par se lever, toujours aussi pâle que la mort à bien y regarder, et de son côté il put reprendre sa place sans faire le moindre commentaire. Il ne voyait nullement quoi dire de toute manière. Au compliment qui fuse il ne peut retenir un sentiment de fierté dans le fond, peut-être qu'on viendrait l'auréoler de gloire en fin de compte, avant de réfléchir quelque peu à la question.

« Ce n'était rien voyons, je n'ai fait que mon devoir de concitoyen. Et pour répondre à votre très bonne question je ne sais pas à vrai dire, étant donné que je n'ai plus d'entourage familial il ne me reste plus que mes connaissances à Storybrooke. Malheureusement je ne connais point leur groupe sanguin, vous vous en doutez ce n'est pas une chose aisée qui se glisse forcément lors d'une conversation, même si ceci ne me dérangerait pas le moins du monde. »

Certes il n'avait plus de famille, tout ce qui restait d'elle c'était le manoir dans lequel il vivait, mais ceci n'était aucunement un tabou. Jack n'avait aucun mal à en parler, la mort était une chose des plus naturelles à ses yeux et il la respectait avec la plus dignité ou peut-être même admiration, il n'avait jamais été proche d'elle et la perdre ne l'avait pas vraiment affecté. Pour beaucoup c'était peut-être assez cruel, un manque total d'émotion qui n'était pas normal, cependant les gens pouvaient bien parlementer à ce sujet il n'en avait que faire. Il avait été seul durant des années, il ne saurait même pas répondre à des questions sur ses parents tant ils avaient été absents, ce qui avait sans doute eu pour effet de rendre les adieux bien plus faciles que pour n'importe qui d'autre. Le retour de l'infirmière semblait déjà avoir un effet bénéfique sur Sebastian, avant même que celui ne vienne donc engloutir la nourriture qu'elle lui apportait, ne pouvant s'empêcher de rire quelque peu en voyant à quelle allure il pouvait bien dévorer les friandises apportées. Jack préférait le voir ainsi qu'étendu sur le lit et tourné de l'œil, ne pouvant que comprendre quelque part ce besoin en sucrerie, venant porter plus attention sur l'installation médicale. La curiosité était la plus grande à cet instant, il voulait toujours tout comprendre, sans pour autant vouloir paraître déplacé.

« C'est tout de même assez ironique de vous retrouver à ce poste je trouve, assez inattendu il faut en convenir. Dites-moi, si ce n'est pas indiscret, pourquoi diable vous entêter dans cette voie-ci si à chaque patient vous tournez de l’œil ? N'avez vous point envisagé une autre carrière . Ou même un autre poste ici qui ferait que vous ne soyez pas en contact avec le sang ? »

C'était ce qui était le plus simple pour lui, la crise que l'homme en blouse blanche venait de faire pouvait bien se répéter sous peu, même si dans un sens il était un peu le roi des idées folles par instants.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...


Dernière édition par Jack Pumpkin le Mar 2 Fév - 11:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Évanouissement incontrolé Ft Jack Pumpkin   Dim 10 Jan - 1:31

Évanouissement incontrolé × ft. Jack & Ricardo


Après avoir manger deux ou trois poignets complète de bonbons, je commence à me sentir mieux. Je suis un être à part pour une chose, ma gourmandise bonbonnesque. Je suis capable de manger autant de bonbon que je veux sans avoir de caries ou même tomber malade. J'ai presque l'impression que c'est ça qui me maintient en vie. Je n'arrive jamais à rester longtemps debout si je ne mange pas de bonbons dans la journée. J'attrape une sucette et la mets dans ma bouche avant de me redresser sur la chaise. Maintenant, je pourrais tenir jusqu'à la fin de l'heure. Peut-être même une heure de plus. J'écoute ce que me dis le volontaire d'une oreille distraite, j'ai besoin de reprendre des forces avant pouvoir faire autre chose que manger. Après avoir fini ma sucette, j'en attrape une autre puis parle.

-Ne ce n'était pas une blague, je suis hématophobe depuis aussi longtemps que je me souviens et c'est un calvaire la plus part du temps. Mais heureusement mon colocataire et ami et la meilleure personne qui soit et que mes collègues ici sont adorables.

Je dis vrai, sans Raven pendant longtemps je n'aurais pas eu la motivation de sortir. Entre l'orphelinat quand j'étais petit, mon habileté à être un vrai baratineur et charmeur, mon envie de bonbon intempestive et mes syncopes à répétition, s'il n'avait pas été là toutes ses années, je pense que j'aurais mal fini. Surement perdu dans un coin de forêt trop faible pour bouger. Et puis mes collègues sont juste extra, je me suis évanouis un nombre incalculable de fois, mais elles sont toujours venues m'aider … même si les vannes sortent rapidement derrière. Dans l'escadron, je suis Mr Syncope. Au début j'étais un peu bougon, mais finalement j'ai compris que c'était simplement une marque de sympathie. Après quelques phrases, je commence à comprendre quel genre de personne et Mr Pumpkin et je me plie à son jeu. Après tout c'est comme ça qu'on avance dans la vie, on sachant qui caresser dans le sens du poil, à qui faire peur et qui aimer sans condition.

-C'est dommage, j'espère que vous pourriez venir à la prochaine collecte de sang qui sera organiser dans la quartier. Votre sang est un atout précieux pour notre hôpital.

Je lui a demi sérieux, oui son sang est précieux, mais quel sang ne l'est pas ? J'espère juste ne pas pousser. J'aime pas envie qu'il pense que je me foute de lui, ça risquerait de compromettre l'hôpital et ce n'est pas mon optique. Je ferme les yeux et jette le deuxième bâtons de ma sucette pour récupérer un coca qui pique. J'aime bien les bonbons, mais encore plus ceux qui sont super acide. Ça pétille dans la bouche et ça, j'adore ! Je regarde la poche se remplir, l'enlève pour mettre l'autre et lui réponds.

-Je suis bon dans mon domaine et même si j'ai des vertiges, je ne connais pas beaucoup de personnes qui voudraient faire ça à longueur de journée. Mais oui c'est vrai que c'est un inconvénients pour tout le monde, moi en premier. Mais vous l'avez vu, un peu de sucre et tout redeviens comme avant.

Je ne suis pas très bronzé, en fait je ne bronze et ne rougis pas, je suis blanc … tout le temps … et presque encore plus blanc quand je m'évanouis. Mes collègues se moquent en disant qu'on pourrait presque voir à travers moi à ses moments.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Évanouissement incontrolé Ft Jack Pumpkin   Mar 2 Fév - 11:35




En entendant les paroles du médecin il s'était senti flatté, une fierté profonde qui bouillonnait même joyeusement et lui octroyait un sourire indéfectible, Jack avait toujours souhaité voulu être un héros d'une manière ou d'une autre. Qu'on puisse lui être reconnaissant pour son excellent travail, ou dans ce cas précis son sang qui était ainsi précieux, qu'on vienne le gratifier d'une manière ou d'une autre et donner l'impression d'être dans un sens quelque peu indispensable. Parce qu'il était toujours des plus appréciables que d'avoir le soutien des autres, ou du moins leurs attentions, d'avoir ainsi la sensation de pouvoir faire quelque chose de bien et d'en être félicité pour cette raison. C'était une manière comme une autre que de trouver une sorte de but à accomplir, au lieu de tourner en rond et de ne savoir nullement quoi faire, permettant d'une certaine manière de briser la routine dans laquelle il refusait de tomber et qu'il tentait d'éviter au possible. En parlant ainsi Sebastian avait su toucher la bonne corde avec lui, le propriétaire de la boutique de farces et attrapes dans le fond se laissait facilement amadouer avec de simples compliments à son égard, sans voir que c'était ce qu'il attendait de lui justement. Il ne voulait pas être ordinaire mais extraordinaire, jouir d'une réputation bienveillante et être apprécié d'autrui pour de bonnes raisons, ressentir les mêmes sentiments qu'il pouvait bien ressentir à l'approche d'Halloween. La saison où sa boutique devenait le centre de tout, où il faisait son possible pour contenter tout le monde, tout en préparant du mieux qu'il voulait la fête la plus effroyable que Storybrooke pouvait avoir connu. Était-ce si mal que cela que de vouloir être sous les feux des projecteurs ? Il n'en savait rien. Mais c'était ce qu'il voulait, pas juste pour quelques semaines en tout cas, sans savoir comment s'y prendre pour l'instant alors qu'il écoutait sagement ce que l'infirmier lui disait sur le fait d'être doué dans un domaine.

Des idées étranges Jack en avaient eu à la pelle, pour ne pas dire en avoir tout le temps, comme la fois où il avait voulu décorer une partie de son manoir avec des décorations de Noël en plein mois de juillet. Étrange était donc l'un des qualificatifs qui lui collaient à la peau, conscient que certaines personnes parlaient parfois dans son dos de ses extravagances passagères, pourtant il n'avait jamais cherché à changer qui il était. C'était peut-être pour cette raison que parfois il avait le sentiment d'être seul, sans que personne ne puisse réellement le comprendre, et qu'il avait justement besoin de prouver qu'il existait parfaitement en se mettant parfois en avant. La solitude était une notion qui parfois lui faisait horreur, heureusement grâce à la délicate et adorable petite couturière il pouvait se dépêtrer de cette notion et lui octroyait une réelle affection pour elle, mais parfois il ressentait le besoin de s'isoler. Faire tomber le masque souriant qu'il affichait toujours, faire le point à tête reposée sur ce qui allait et n'allait pas, le même qu'il pouvait afficher comme à cet instant. Au fond, en y pensant plus sérieusement, il pouvait comprendre Sebastian que de continuer à s'engouffrer dans cette voie qui ne lui correspondait sûrement aucunement pour plusieurs points. Le médecin venait apparaître sous un autre regard pour Jack, autre que celui d'un personnage de scénario de mauvaise comédie mal ficelé en tout cas, c'était un passionné et pour cette raison il se formait une sorte de respect qui faisait écho en lui. L'homme qui changeait la poche de sang, sous ses yeux intéressés par cette procédure qu'il ne connaissait nullement, passait outre à ses problèmes de phobie du sang pour faire ce qu'il aimait en quelque sorte. Il lui paraissait alors moins gauche ou potiche que ce qu'il avait pensé dans un premier temps, il avait été injuste envers lui en le jugeant de la sorte et sans chercher à en savoir plus, la situation assez inédite dans laquelle ils s'étaient trouvée l'avait ainsi induit en erreur. Mais il reconnaissait ses torts, comme à cet instant, lui souriant peut-être un peu plus sincèrement.

« Je vois. C'est très honorable de votre part alors, vous vous mettez d'une certaine façon en danger à chaque fois pour ce qui est une noble cause. Vous êtes un héros à votre manière, affrontant de manière quotidienne l'adversité de la situation. Je pensais à première vue que vous étiez une sorte d'agitateur comique, sans vouloir vous offenser bien sûr, mais il s'avère que j'avais ainsi tort. »

Ce n'était jamais facile que de reconnaître de ne pas avoir raison, en particulier pour quelqu'un avec une forme d'ego de son genre, mais même si c'était un exercice peu aisé Jack finissait toujours par s'y soumettre à la longue. Parfois il pouvait faire preuve de mauvaise foi, tant il était convaincu de toujours être dans le vrai, cependant il voulait bien accepter de ne pas toujours être source de paroles divines d'une certaine manière. Il n'était pas forcément très subtil dans sa façon de parler dans ce genre de cas, allant directement à l'essentiel sans aucun détour, mais il espérait que de cette manière Sebastian ne lui en teindrait aucunement rigueur. En tout cas, au bout de quelques minutes à peine, la nouvelle poche de sang était déjà pleine sous ses yeux presque admiratifs que de voir un tel procédé se dérouler. Le médecin vient ainsi lui retirer l'aiguille qu'il avait enfoncée plus tôt dans son bras, qui lui avait plus tôt de manquer de tomber dans les pommes – ou les citrouilles comme il disait si bien de son côté, alors que de son côté il surveillait l'homme en blouse blanche dans l'espoir que celui-ci ne vienne pas s'évanouir comme il savait faire. Il pâleur encore plus grande c'était faite, ce qui était en soi un phénomène incroyable vu la blancheur de la peau de son interlocuteur, mais il n'eut aucun accident à déplorer grâce peut-être à la dose de sucre déjà ingérée. Jack le laissa ainsi agir en étant attentif aux procédés utilisés, une fois le pansement apposé il ne faisait aucun doute pour lui que ceci devait être un soulagement pour l'infirmier puisqu'il ne verrait plus aucune goutte de sang de sa part, avant de remettre comme il faut sa manche de chemise et de se lever pour remettre sa veste. Normalement il aurait dû manger quelque chose, histoire d'éviter d'avoir la tête qui tourne ou quoique ce soit d'autre, mais il se sentait en pleine forme pour pouvoir accepter.

« En tout cas, ce fut une expérience très intéressante. Et ne vous en faites pas, je suis plus robuste que je n'y parais à première vue. Si un jour le cœur vous en dit, venez donc me voir à ma boutique, je vous promets de ne pas vous effrayer avec du faux sang. Normalement. Je vous souhaite bon courage pour la suite, et prenez soin de vous. »

Un petit signe de tête et il repartait déjà à ses affaires, ne souhaitant nullement importuner plus longtemps le pauvre homme qui devait se remettre de ses émotions, le laissant donc après ce qui avait été un échange assez comique au final.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Évanouissement incontrolé Ft Jack Pumpkin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Évanouissement incontrolé Ft Jack Pumpkin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-