Partagez | 
 

 Adventure [flashback] - en cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Adventure [flashback] - en cours   Mar 20 Oct - 9:11


Adventure



Dun Broch, 4 ans avant la malédiction

Hubert, ainsi que ces deux frères, avait l'habitude que le monde l'appelle "le petit prince", étant simplement le frère de Mérida, qui elle était la grande princesse, la future reine de Dun Broch, bien qu'il savait très bien que c'était loin d'être son rêve. Il ne s'en peignait pas, loin de là. Étant enfants, les triplets vivaient de friandises et de courses en tout genre, faisaient les quatre cents coups ensemble, et il ne pouvait pas en être moins que le plus heureux des mondes. Il était le petit prince, il ne faisait rien de bien brave, héroïque, prouvant au peuple qu'il était digne de son titre princier, ou quoique ce soit dans ce genre là, il n'avait pas vraiment de fierté à tirer d'exploits bien impressionnant, mais Hubert et ses frères s'en fichaient, ils étaient bien fier, eux, d'être les bout en train qu'ils étaient, et ce depuis l'enfance jusqu'à l'age adulte.

Bien sur, en grandissant, leurs parents -enfin surtout leur mère- leur répétaient les manières d'un  bon prince, le comportement d'un bon prince, et tout ce genre de truc qui se faisaient répéter encore et encore, que Hubert comprenait bien, mais qui paraissait tellement différent de la vision de la vie qu'il a en tête, qui consistait à courir absolument partout et découvrir tout ce qui pouvait être découvert en ce monde, en rajoutant les petits plaisirs gustatifs qu'il aimait tellement. La petite famille, de Mérida jusqu'aux triplets, devaient bien comprendre qu'être princes était important, avec toutes ses petites histoires. Certes, après que leur mère, ainsi que les trois têtes de flammes, soient devenus des ours -oui oui, des ours-, il y avait moins d'exigence, plus de sympathie, mais l'importance demeurait. Hubert comprenait aussi à force pourquoi Mérida s'en était lassé. Parce qu'elle était partie, lassée, énervée et épuisée, et la reine de Dun Broch avait surement peur de perdre ses trois fils également. Il se demandait, bien qu'il espérait vraiment, non qu'il attendait le retour de la sœur qu'il aime tant, comment allait se dérouler l'avenir. L'un d'eux allait-il devenir roi ? Mais qui ? Ça n'allait surement être décidé dans un blitzkrieg, ce n'était généralement pas comme ça que cela se déroulait pour monter un roi sur le trône. Y allait-il avoir encore une histoire avec les clans et un jugement inique ? Hubert ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi les affaires passaient pas le biais des clans. Leurs dirigeants, autant que leurs fils, étaient tous assez étranges à voir. C'était amusant, mais étrange tout de même. Bon, après tout, tous les hommes sont fous, et qui n'en veut point voir doit rester dans sa chambre et casser son miroir.

Quoiqu'il en soit, Hubert n'essayait de ne pas trop y penser. Les choses étaient différentes depuis que Mérida était partie. Si on passait outre le fait qu'elle lui manquait atrocement -il était certainement le plus affecté de la famille de ce départ-, les relations familiales étaient différentes, mêmes entre frère, bien que très légèrement. Et il ne voulait pas être malheureux. Il ne l'avait jamais été, n'avait jamais eut cette sensation de manque, alors il comptait bien tout faire pour s'amuser et s'éloigner des problèmes.

Alors, il ne savait pas vraiment ce qu'il comptait faire, sur le cheval sur lequel il était. Il ne fuguait pas Dun Broch, non, loin de là. Il comptait bien revenir, il ne s'était simplement pas fixé de jour précis, même s'il n'y aurait pas là l'affaire de plus d'une semaine. C'était comme s'il avait quelque chose à prouver, mais pourtant, pas tant que ça, du moins, pas à son goût. Ou alors voulait-il simplement s'amuser. Ou bien était-ce les deux, s'amuser, mais ce prouver quelque chose. Se rappeler que sa vision de la vie était la bonne et que, responsabilités ou pas, c'était comme ça qu'il devait la vivre.

Il était parti depuis bien deux heures maintenant. Il décida de s'arrêter à un lac fort plaisant, dont l'eau était claire et reflétait parfaitement les nuages du ciel. La nature autour y était chatoyante. Le voilà, le sentiment de fierté. Il était fier d'être parti, de découvrir tout ça, le monde, malgré tout le mal, il continuait à vivre la vie comme il l'entendait, et il n'y avait pas plus grand bonheur. Il en était bien fier.

Il fit boire son cheval, tandis que lui remplit sa gourde pour en boire une gorgée. Il laissa l'animal reprendre des forces et monta la petite colline qui cachait l'horizon, pour appréhender le monde qu'il s'apprêtait à parcourir. Il vit d'abord la mer, magnifique, puis, juste à côté, des maisons en bois, un petit village rustique de pêcheur, qu'Hubert avait déjà hâte d'atteindre. La découverte du monde était quelque chose de tellement magnifique.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Adventure [flashback] - en cours   Mar 20 Oct - 23:35


Adventure



Hubert remonta en scelle, et s'assura que sa monture eut finit de profiter du lieu, bien que lui trépignait d'impatience, et commençait au sautillait sur ses fesses. Il reprit finalement le chemin, allant d'abord doucement, mais demandant bien vite au cheval de partir au galop.

Il se sentait tellement bien, qu'il en était tout excité. Les vibrations que faisaient les coups de sabots remontaient jusque dans son échine, le vent fouettait son visage, et, avec sa cape qui volait au vent, il se sentait l'espace de quelques minutes comme un grand chevalier qui partait sauver une princesse d'un vil ours -oui, lui parlait d'ours et non de dragon, histoires de famille-.

A mesure qu'il avançait, petit à petit, l'herbe chatoyante des vallées laissa place au sable des côtes, qui incita Hubert à s'arrêter. Il n'avait jamais marcher sur du sable, et se DEVAIT de le faire. Il descendit du cheval, qui remercia en lui caressant le visage, enleva ses bottes qu'il mit dans ses affaires, et apprécia la sensation géniale du sable sous ses pieds. Un sable chaud, un sable fin, un sable doux, le rouquin avait l'impression de marcher sur de l'or en poudre.

Il prit les rennes du cheval et se mit à courir d'excitation.

C'est tellement géniaaaaaaaaaal !!! Hurla-t-il.

Au bout d'un quart d'heure, il commença à s'épuiser, et s'arrêta de courir. Il ne remontait pas en scelle puisque le village était juste là.

Il s'agissait là d'une cinquantaine de pavillon de bois rustiques et fort sympathique. Une demi-douzaine d'homme, étaient en train de pêcher à l'aide de lance tandis qu'une trentaine de femme, sur des tables en bois installées en face de la mer, cuisinait ce qui semblait être un espadon. Plein d'enfant couraient en riant et criant, tandis que de partout, les villageois avaient l'air tous proches et de bien s'entendre.

A son arrivée, ce qui intimida quelque peu Hubert, il n'y eut plus un bruit, toutes les activités et discussions furent arrêtées et toutes les têtes s'étaient retournées vers lui. Très vite, des sourires prirent place sur leurs visages. Il semblerait qu'ils aimaient bien les visiteurs. Le groupe d'enfants courut vers lui en hurlant de joie, pour caresser le cheval, impressionnés, commencèrent à toucher ses vêtements, à le regarder avec de grands yeux adorables, et à poser plein de questions.

-Bonjour monsieur !
-Bonjour toa !
-Tu t'appelle comment ?
-Tu habite où ?
-Il court vite le cheval ?
-Je m'appelle Aod !
-Tu es beau monsieur !
-Tu veux gouter du poisson ?
-Papa a pêché plein de gros poissons !
-Hé, c'est pas que ton papa tout seul !
-Le mien aussi !


Les enfants ! Laissez notre visiteur respirer ! Allez prevenir vos parents que nous avons un invité du royaume pour la nuit.

Tous les enfants partirent en courant dans un flot d'excitation et de joie qui était semblable à celles de Hubert, qui riait de cet accueil mouvementé. Il leva un regard à la femme qui lui faisait face.

Ça à l'air vraiment vraiment génial ici ! Mais je sais pas si je vais rester la nuit vous savez...

Ne dis pas vous s'il te plait, nous ne vouvoyons jamais ici. "Tu" est bien plus chaleureux. Tu sais, la nuit tombe rapidement ici, sans qu'on s'en rende compte, elle arrive dans pas longtemps, regarde le soleil descendre à vu d'oeil. Nous avons des superstitions, et nous ne pouvons nous résoudre à laisser quelqu'un explorer ces terres la nuit. Tu devrais rester. Je m'appelle Pyria, bienvenue chez nous.

Hubert sauta sur ses pieds, il adorait déjà son voyage. Ce village et ses habitants étaient une perspective de la vie tellement différente du château, mais tellement appréciable. Il voulait courir partout, prendre tout le monde dans les mains, et danser et jouer avec eux pour la totalité de la nuit.

Je m'appelle Hubert. Tu es super gentille !

Nous sommes en paix avec tous, c'est normal, voyons. Viens, je peux te montrer une chambre pour que tu t'installe. Tu pourras nous rejoindre devant la mer dans une heure, nous avons des festivités tous les soirs.

Les festivités, Hubert adorait ça, il trépignait déjà d'impatience de passer cette heure là pour aller faire là fête.
Il entra dans la chambre qu'on lui assigna et posa ses affaires. Ce voyage s'annonçait bien, et il en était sur, ça serait un superbe voyage. Quoiqu'il arrive.
Il était seul pour une heure, alors il en profita pour prendre ses aises habituelles, et se déshabilla complètement. Nu comme un ver, il s'affala d'abord sur le lit. Il resta deux minutes ainsi, avant de s'endormir finalement, ce dont il n'aurait pas cru possible.

Il se réveilla lorsqu'il entendit du bruit dehors. Curieux, il se leva, et ouvrit grand la porte pour voir ce qui faisait ce chahut, pour avoir les villageois, spécialement venus pour lui donner des cadeaux de bienvenue.

Il y avait eux, les yeux grands ouverts.
Puis Hubert, nu devant eux. Il fit rapidement les gros yeux également et se retourna en hâte pour rentrer dans sa chambre et fermer la porte.

Il a les fesses poilues l'invité ! S'écria un petit garçon.

Le séjour commençait bien. Hubert se sentait le plus gêné du monde, alors qu'une centaine de personne venait de le voir sous un angle que seul ses parents et ses frères avaient pu voir.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Adventure [flashback] - en cours   Dim 22 Nov - 21:13


Adventure



Il fallait s'habiller, Hubert le savait. Mais le fait que tout un village l'ait vu entièrement nu -et qu'un enfant ait eu l'amabilité de hurler sa remarque à propos de la pilosité du rouquin- l'avait incroyablement gené, assez pour qu'il soit pétrifié, adossé à la porte de sa chambre, sans trouver le courage de bouger alors qu'il avait encore les fesses à l'air.

On frappa à la porte, Hubert sursauta.

Tu sais, ce n'est pas grave, on a l'habitude ! Viens avec nous pour la fête, je t'en pris.

Heu oui bien sur, j'arrive ! Finit-il par dire, estimant qu'il aurait été encore plus honteux de rester cacher. Il remit sa tenue et sortit timidement.
A sa grande surprise, il n'y avait personne. Il entendit cependant les bruits de la fête qui semblait avoir déjà commencé en un battement de cil.
Les festivités se déroulaient prêt de la mer. Il y avait un grand feu central et tout le monde était assis autour. Hubert les rejoint, et s'assit aux côtés de Pyria.
Dans le cercle de villageois, beaucoup avaient des instruments rustiques, tandis que quasiment tous chantaient pendant que certains dansaient prêt du feu. Toute cette joie et cette ambiance fit oublier à Hubert son malaise, et se mit à sourire, en bougeant les épaules au rythme de la musique.

La soirée est superbe ! Vous savez vous amuser !

Nous dansons pour montrer à nos divinités que nous sommes heureux de la vie qu'ils nous donnent, et aussi pour nous remercier d'amener des voyageurs chez nous.

Hubert ne regrettait pas d'être resté cette nuit. Au contraire, il fut bien ravi de commencer son voyage ainsi (si on oublie le passage gênant).
Une femme qui dansait s'approcha de lui et lui tandis la main. Pyria l'incita à accepter.

Vas-y, c'est la coutume, le voyageur doit danser avec l'un d'entre nous et adresser son remerciement au ciel, s'il est ravi. Es-tu ravi ?

Hubert était assez géné, mais il ne voulait pas les offenser, d'autant plus qu'il était réellement ravi d'être ici. Il se leva donc doucement, et entreprit de danser la danse locale, qu'il mit à peine deux minutes à comprendre.

Cela paraissait étrange, mais c'est cette soirée, qui a fait que Hubert adorait danser aujourd'hui.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Adventure [flashback] - en cours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adventure [flashback] - en cours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-