Partagez | 
 

 « But all that is dead » ~ Regina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Regina M. Mills

avatar
En réalité, je suis
La Méchante Reine
☂ Conte : Blanche Neige

☂ Emploi : Maire de la ville
☂ Camp : I just care about me
☂ True Love : Un certain renard ... Plus ou moins.

☂ Avatar : Lana Parrilla
© Crédit : NEON DEMON
MessageSujet: « But all that is dead » ~ Regina   Sam 24 Oct - 22:22

But all that is dead
Just close your eyes - The sun is going down
You'll be alright - No one can hurt you now
Come morning light - You and I'll be safe
And sound
Daniel était mort. Bel et bien mort, définitivement mort. Dr Frankenstein avait échoué et, maintenant, Regina devait vivre avec le fait que rien, même pas la magie, même pas la science, ne pouvait lui ramener Daniel. Cora avait écrasé son cœur et, avec lui, tout les rêves de sa fille. Aujourd'hui, Regina était marié à un homme qu'elle détestait, avec pour fille la personne qui avait trahit son secret et qui avait fait tuer son fiancé. Chacune de ses journées passées à côté de Blanche Neige lui rappelait Daniel. A chaque fois qu'elle voyait son affreux visage, elle revivait la nuit où Blanche les avaient vu entrain de s'embrasser, alors qu'ils venaient de se fiancer. Cette nuit au Regina lui avait fait jurer – ou Blanche lui avait promit – qu'elle ne dirait jamais rien à personne. Que son secret était entre de bonne main. Elle croyait que la petite peste comprenait. Qu'elle comprenait que si Cora apprenait la vérité, alors Daniel était en danger. Elle avait eu tort de lui faire confiance. Et dire que, pour la sauver de la tristesse qui l'envahirait si elle apprenait la vérité, Regina avait dit à Blanche que Daniel était partit. Jamais Daniel ne serait partit. Jamais. Si un jour il devait quitter la ville, il aurait emmené Regina avec lui. Désormais, elle n'aurait plus jamais l'occasion de partir avec lui.

Il fallait qu'elle la détruise. Qu'elle tienne dans sa main ce que Blanche avait de plus cher, avant de l'écraser juste devant ses yeux, devant son regard effrayé. Lui montrer ce que cela fait de voir ce que l'on aime le plus se faire détruire par la personne que l'on pensait avoir de son côté. Elle voulait que Blanche de sente trahie. Et trahie elle allait se sentir. Pour cela, Regina avait besoin de Rumpelstiltskin. Elle avait tout fait pour ne pas devenir comme ça mère. Visiblement, le destin était plus fort qu'elle. Elle ne voulait pas utiliser la magie, mais elle en avait besoin pour arriver à ses fins. Elle devait faire souffrir Blanche. Elle avait besoin de Rumpelstiltskin. Mais Rumpelstiltskin ne voulait plus d'elle. Elle était trop douce. Pleine de sentiments. Il fallait qu'elle se durcisse. Regina savait exactement quoi faire pour cela. Rumpelstiltskin lui avait demandé d'écraser un cœur ? Soit. Elle allait le faire, et elle allait y prendre du plaisir.

Elle fit monter une servante dans sa chambre. Ce qui était bien, dans le fait d'être reine, c'était qu'elle n'avait pas besoin d'excuse pour faire venir les gens. Elle leur disait juste de monter, et ils accouraient. Ainsi, en quelques secondes arriva devant sa porte une servante, sûrement une nouvelle puisqu'elle ne l'avait jamais vu. La jeune femme se tordit en s'abaissant, son nez touchant presque le sol. Regina lui dit d'entrer, ferma la porte derrière la femme en guenille, et pris une grande inspiration avant de se retourner. Ici, maintenant, commençait le reste de sa vie. Ici, maintenant, elle allait devenir l'élève que Rumpelstiltskin attendait. Et pour cela, il fallait qu'elle fasse une seule, toute petite chose. Une petite chose qui ne tenait qu'à un battement de cœur.

Elle s'approcha de la servante qui n'osait pas la regarder dans les yeux. Elle posa sa main sur la poitrine de la fille, qui écarquilla les yeux, se demandant ce que la reine pouvait bien faire – mais elle ne dirait rien, elle ne devait qu'obéir, et non réagir. Regina appuya de toute ses forces. Rien ne se passa. La rage. La rage. La rage. Elle se répéta ses deux mots, encore, et encore, se rappelant Daniel, les ballades à cheval, Rocinante, la bague qu'elle portait autour de son cou, accrochée à une chaîne, le roi, Blanche, le roi, celui qui la violentait toute les nuits ou presque, Blanche, qui l'avait trahie, avait détruit ses rêves, voulait un autre enfant, voulait une mère, voulait qu'elle soit la femme parfaite, qu'elle soit chaleureuse, ouverte, gentille, soumise, enceinte, docile, morte, détruite. Sa main s’enfonça dans la poitrine de la servante sans même qu'elle s'en rende compte.

Chassant les larmes d'un clignement des paupières, Regina referma ses doigts sur l'organe qui battait la chamade et le ressortit d'un seule coup, et en entendant le cri d'agonie de la femme en face d'elle, en voyant son visage aussi blanc que de la farine, la reine se demanda si elle n'avait pas tout bonnement arraché le vraie cœur de cette dame. Elle repoussa l'étrangère, qui tomba au sol dans un bruit sourd. Elle voulu se relever – Regina poussa son pied sur la poitrine de la femme et la repoussa sur le sol. Elle posa son regard sur l'organe chaud qu'elle tenait dans sa main. Le cœur s'était calmé, et battait calmement dans la paume de sa main. Elle le caressa du bout du doigt de sa main libre, et sourit. Il était rouge, un rouge pur, clair. Un cœur simple, jeune, qui n'était pas encore corrompu.

Elle alla s’asseoir sur son lit. Caressant le cœur comme on caresse le chat de la famille, qui s'étale sur vos genoux avant de s'étirer de tout son long. Elle voulait le chérir. Elle devenait folle. Qu'il était beau.

Elle se releva, marcha jusque son bureau. S'assit sur sa chaise et posa ses mains sur le bois froid, tenant le cœur en hauteur, doucement, mais assez fermement pour qu'il ne bouge pas. Elle passa son ongle sur l'une des veines, doucement. Pris le cœur dans ses deux mains moites et ferma les yeux en rejetant la tête en arrière. Une larme s'échappa du coin de son œil et glissa le long de sa tempe, allant se cacher dans sa chevelure noire. Elle serra ses mains l'une contre l'autre.

La servante hurla. Regina arrête d'appuyer immédiatement et éclata en sanglot.

Elle ne savait pas quoi faire.Est-ce qu'elle voulait se venger ? Non. Oui. Peut-être. Devait-elle venger Daniel ?

Daniel. Daniel. Elle se répéta ce mot en boucle, encore, et encore, finissant par le dire à haute voix. D'abord un murmure, simple murmure, se transformant bientôt en cri.

Elle hurla son prénom. Daniel. Daniel. Blanche. Tout cela à cause de Blanche. Rumpelstiltskin. Elle avait besoin de lui. Besoin de lui. Rumpelstiltskin. Daniel.

Elle se laissa tomber près de la servante. Quand c'était-elle levée déjà ? Elle ne savait même plus ce qui se passait.

Elle regarda la servante, lui caressa la joue, lui murmura des mots doux, des mots d'amour. Puis elle posa sa main sur les lèvres de la femme, les scellant l'une contre l'autre, appuyant pour s'assurer qu'aucun son ne puisse sortir. Elle lui sourit, un sourire triste et dévasté, avant d’appuyer sur le cœur une nouvelle fois, serrant ses doigts autour de l'organe et l'écrasant contre la paume de sa main. La servante la regardait dans les yeux, retenant sa respiration pour s'empêcher de crier.

C'est comme si elle comprenait Regina. Comme si elle savait qu'elle devait le faire, et l'acceptait.

Qu'est-ce qu'elle racontait … Elle devenait folle.

La femme la regardait toujours tandis que Regina dépliait son poing endoloris, relâchant une poignée de cendre noire qui s'étala sur le sol. Regina enleva sa main de la bouche de l'étrangère afin de lui caresser la joue une fois encore.


Qu'est-ce qu'elle était belle.

Endormie.

Sereine.
© 2981 12289 0

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


And there's certain things that I adore, and there's certain things that I ignore, but I'm certain that I'm yours. Certain that I'm yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t824-regina-mills
 
« But all that is dead » ~ Regina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Enchanted & real Worlds :: Misthaven :: Les Palais-